YAW maintient ses mobilisations à Dakar et Ziguinchor vendredi prochain !

22
Advertisement

La coalition Yewwi Askan Wi a déposé une lettre d’information à l’intention du préfet de Dakar pour rassemblement le vendredi 17 juin 2022 de 15h à 19h à la Place de la Nation. Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a sorti un communiqué pour avertir les différentes parties. L’organe évoque l’article L-61 du code électoral et interdit, en conséquence, toute manifestation ou déclaration publique de soutien à un candidat ou à un parti politique ou coalition de partis politiques. Face à la presse, ce mardi matin, Déthié Fall, mandataire nationale de la coalition de l’opposition, a informé qu’ils ont été convoqués à la police de Médina pour être entendus par rapport à la note d’information qu’ils ont déposé.

« Nous leur avons dit que cette manifestation a le même objet que celle du 8 juin. Mais, il se trouve qu’entre temps, Macky a encore intensifié l’injustice contre Yaw. Ce même jour, il y’aura une marche pacifique à Ziguinchor. Il y’aura deux manifestations sur le territoire national et ça ira crescendo », a dit Déthié Fall selon qui, Macky Sall ne peut pas conduire le Conseil constitutionnel à un chemin qui piétine quotidiennement la loi. Donc, dit-il, nous maintenons notre rassemblement du 17 juin.

Publicité

Revenant sur le communiqué du Cnra repris par le gouverneur, Déthié Fall a soutenu que : « le gouverneur a fait des extensions que la loi électorale ne prévoit pas. C’est pour anticiper sur notre prochaine manifestation. Je rappelle que le président Macky est tout le temps en pré campagne. Il fait ses inaugurations et ses tournées économiques. Pourquoi cette nouveauté ? Ils ont annulé leurs manifestations (Benno Bokk Yaakar) pour donner du tonus au communiqué du gouverneur. Pour les tournées, Macky a peur d’aller en Casamance parce qu’il est très impopulaire là-bas ».

Pour finir, le mandataire de Yewwi a abordé l’affaire Cheikh Abdou Bara Doly qui, séjourne actuellement en prison pour avoir tenu des propos désobligeants à l’endroit du chef de l’Etat. « Je fustige encore une fois cette démarche du président Macky Sall. Vous avez tous vu un partisan de BBY menacer de mort Sonko et demander à ce qu’il soit assassiné. Et pourtant le procureur ne s’est pas auto saisi. Le ministre de la justice qui a activé ses services pour arrêter Cheikh Abdou Bara Dolly ne l’a pas fait contre ce partisan de Benno », a dit Déthié Fall. Avant de poursuivre : « aujourd’hui, ils ont arrêté un député qui est en session. On n’est plus en flagrant délit parce qu’on parle de l’ouverture d’une information judiciaire. C’est une autre procédure qui nécessitait que l’Assemblée soit saisie pour la levée de son immunité parlementaire. Mais, il ne l’a pas fait. Pour dire que Macky ne s’intéresse pas à la loi. La loi, c’est son désir du moment ».

Emedia

Pub