Vidéo : Adja Guèye écrasée par le train à Thiès

0
691

Une jeune fille âgée d’une quinzaine d’années, répondant au nom de Adja Guèye, a été écrasée hier, à Thiès, par le train de 7 heures en partance pour Dakar. D’après les témoins, la victime a trébuché pendant qu’elle traversait les rails, à hauteur du passage à niveau du marché central, communément appelé marché Sahm.

La série noire des accidents se poursuit dans la région de Thiès. Après les six élèves du lycée Serigne Ababacar Sy de Tivaouane qui sont morts noyés à la plage de Mboro, une adolescente de 15 ans a trouvé la mort hier, dans des circonstances tragiques. Née en 2002 et résidente au quartier Mbambara (Commune de Thiès-Est), Adja Guèye a été violement heurtée par le ‘’train voyageur’’ Thiès-Dakar, aux environs de 7 heures. Selon les témoins, la victime traversait les rails à hauteur du passage à niveau du marché central de Thiès, appelé Sahm. Malheureusement pour la jeune fille, le train l’a écrasée. ‘’Quand nous l’avons aperçue sur les rails alors que le train arrivait, nous avons crié pour tenter de l’alerter, mais sans succès car le train l’a trouvé sur les rails et l’a écrasée’’, raconte un témoin sous le couvert de l’anonymat.

Beaucoup plus précis, d’autres témoins affirment que la victime a trébuché et que les choses se sont passées très vite au point que personne n’a pu la sauver. ‘’Elle a voulu vaille que vaille traverser les rails. En courant, elle a trébuché et est tombée. Malheureusement elle a mis du temps pour se relever et nous n’avons pas pu la sauver car le train arrivait déjà et roulait à vive allure’’, raconte Mamadou Mbaye. Même s’il évoque la volonté divine, notre interlocuteur invite les autorités de la ville de Thiès à faire de leur mieux pour ‘’assurer la sécurité des citoyens’’ de la capitale du Rail, surtout au niveau des différents passages.

‘’Il faut que les autorités nous construisent des barrages pour séparer les passages à niveau des rails. C’est tout ce que nous voulons. Ces types d’accidents commencent à devenir fréquents à Thiès. Les autorités doivent agir pendant qu’il est encore temps. Si elles veulent y remédier, c’est maintenant’’, préconise M. Mbaye qui se rendait à son lieu de travail au moment de l’accident. Son invite s’adresse au maire de la commune de Thiès-Nord (Ndlr : Lamine Diallo) à qui il demande de ‘’tout faire pour délocaliser le marché central de Thiès’’.

Après l’accident, le corps sans vie de la victime a été acheminé à la morgue de l’Hôpital El Hadji Ahmadou Sakhir Ndiéguène de Thiès par les sapeurs-pompiers, avant d’être remis à ses parents pour les besoins de l’inhumation. Adja Guèye, morte à la fleur de l’âge, repose désormais dans la ville sainte de Touba.

MALICK GUEYE (FRERE DE LA VICTIME‘’ Ma mère est malade, c’est Adja qui s’occupait de tout…

Contacté par EnQuête, Malick Guèye, frère de la victime, est sous le choc. Il renseigne que sa sœur avait l’habitude de se rendre très tôt le matin au marché pour s’approvisionner en légumes et autres condiments pour la rupture du jeûne, car leur maman est malade. ‘’Depuis que notre maman est malade, c’est Adja qui a pris la relève en s’occupant des tâches ménagères surtout en cette période de Ramadan. Ma mère a aménagé un petit espace où elle vendait des légumes et autres condiments. C’est elle qui s’occupait de tout. Malheureusement, elle est décédée’’, témoigne-t-il avec regret.

La mort atroce d’Adja Guèye, relance à nouveau la lancinante question de la sécurité des passages à niveau à Thiès. Car, non loin de l’endroit où a eu lieu le drame, des femmes y vendent des poissons et des légumes. D’ailleurs, un accident du même genre avait eu lieu au mois de mars dernier, à hauteur du passage à niveau, sur la route qui mène à l’Ecole polytechnique de Thiès. Une dame avait trouvé la mort à la suite d’une collision entre le train et un véhicule particulier.

enqueteplus.com

Facebook Comments