Velingara – Le maire accusé de détournement de 200 millions

0
82

Il est le deuxième adjoint au maire de la commune de Vélingara, El Hadji Abdou A. Mbengue a tenu une conférence de presse ce dimanche dans un hôtel de la place. Au menu, la gestion financière et la question du foncier.

« En ce qui concerne la gestion financière, une nébuleuse tourne autour de plus de 200 millions de Fcfa pour la gestion de 2014 à 2019. En effet, un gap de 72 millions est noté entre le soi-disant compte administratif du maire et le compte de gestion du percepteur. Ensuite, il y a 85 millions destinés aux indigents, 21 millions aux acteurs culturels et 12 millions destinés au CLAC. Soit un total de 190 millions de Fcfa. Si à cette somme, s’ajoutent la gestion financière des projets de l’Etat comme la CEL et le PACASEN respectivement de 25 millions et de 43,8 millions, nous constatons effectivement que le maire a fait un détournement de plus de 200 millions FCFA », détaille El Hadj Abdoul Aziz Mbengue, devant une forêt de caméras.

Nébuleuse autour du foncier

Faisant état du foncier à Vélingara, le deuxième adjoint au maire de Vélingara renseigne que “8212 parcelles ont été loties sans autorisation aucune, plus d’une dizaine de réserve morcelée et vendue à des tiers”. Il poursuit : ” L’absence de registre foncier fait de la commune de Vélingara une particularité”. El Hadji Abdoul Aziz Mbengue persiste et signe : « Dans les 14 quartiers que compte Velingara commune, aucun espace destiné à d’éventuelles infrastructures ou espace vert n’y existent. Au quartier Château d’eau, 22 hectares réservés pour édifices publics ont été morcelés et vendus. »

L’accusateur dit avoir saisi l’OFNAC pour que la lumière soit faite sur “ces nombreux manquements”.

Le maire annonce une plainte

La réponse a été du tac au tac. « Le collectif des citoyens pour le développement de Velingara », proche du mis en cause, lave l’édile de la ville à grande eau en qualifiant la sortie du deuxième adjoint au maire de diversion. Il demande à El Hadji Abdoul Aziz Mbengue d’apporter les preuves de ses accusations et de poursuivre l’affaire en justice.
Le collectif est revenu lui aussi sur le présumé détournement des 122 millions de Fcfa au conseil départemental de Vélingara. Il exige au président de l’institution d’apporter des réponses aux leurs préoccupations.

Le maire en question que nous avons approché a refusé de nous accorder une interview mais nous apprend qu’il va saisir un huissier dès ce lundi 10 Août 2020 pour que son deuxième adjoint apporte des preuves à ses allégations. Mamadou Woury Bailo Diallo dit qu’il va se prononcer au moment opportun.

Facebook Comments