Transfert de Messi au PSG – Le gros bénéfice de l’Etat français !

0
259
Advertisement

Lionel Messi n’a pas encore enfilé ses crampons qu’il fait déjà tourner les têtes des supporteurs parisiens. Du côté de Bercy, on doit aussi se frotter les mains car le génie argentin débarque pour au moins deux ans dans la capitale, avec le plus gros salaire de l’histoire de la Ligue 1.

Selon Le Parisien, Messi touchera entre 30 et 35 millions d’euros net (hors bonus) par an. Une somme supérieure à celle de son nouveau comparse au PSG, Neymar, mais qui devrait être largement rentabilisée par le club à grands coups de marketing.

Publicité

Et du côté des finances publiques? Si le salaire de Messi est bien celui annoncé, cela signifie que le Paris-Saint-Germain devra payer entre 10 et 15 millions d’euros rien qu’en charges patronales. Du côté des cotisations salariales, la somme est estimée entre 3 et 5 millions d’euros annuellement.

Avantage fiscal
S’ajoutent évidemment les impôts sur le revenu, Lionel Messi va bénéficier d’un avantage fiscal, en tant que non résident en France: exonération d’impôt sur 30% de sa rémunération brute pendant cinq ans maximum. Il ne payera donc finalement d’impôts “que” sur une fourchette comprise entre 23 millions et 24,5 millions d’euros. Avec un barème de l’impôt sur le revenu à 45% et la taxe additionnelle sur les hauts revenus à 4%, le PSG devrait verser pour lui au fisc environ 12 millions d’euros par an qui lui seront retirés de son salaire.

Des montants évidemment théoriques sachant que le salaire du joueur ne sera jamais officiellement dévoilé et qu’il existe une quantité de montages et opérations financières permettant faire baisser la note finale. Mais in fine, sa contribution aux finances publiques restera très conséquente.

Pub