Tournoi de Dakar – Le Sénégal en démonstration devant la Guinée (125-59)

0
240
Advertisement
L’équipe du Sénégal s’est offert un carton offensif, dans le tournoi international de Dakar qui a pris fin ce samedi 14 août, à Dakar Arena. Les Lions se sont littéralement promenés devant la Guinée qu’ils ont atomisée sur la marque de (125- 59). Mais que d’enseignements pour le coach Boniface Ndong satisfait à quelques jours de répondre Kigali pour les besoins de la 30ème édition de l’Afrobasket.
 
L’equipe nationale masculine du Sénégal a terminé avec une bonne note le Tournoi international de Dakar qui entre dans le cadre de la préparation pour l’Afrobasket prévu du 24 août au 5 septembre, à l’Arena Kigali au Rwanda. Les Lions ont littéralement asphyxié la Guinée en s’imposant sur la marque de (125-59). Après trois victoires de rang en autant de sorties, avec une moyenne de plus de 80 points par match, Youssou Ndoye et ses coéquipiers ont encore réussi une démonstration de force pour franchir la barre des 120 points. Et il faudra remonter très loin pour voir les Lions enregistrer une telle performance offensive.

Pour cette ultime rencontre, les Lions ont pu s’appuyer sur l’apport des ses meilleurs joueurs dont le leader technique Gorgui Sy Dieng qui a rejoint depuis jeudi le groupe. “Nous avons beaucoup de satisfaction. Pour les rebonds offensifs et les pertes de balle, c’est toujours les mêmes problèmes”, note Boniface Ndong entraîneur des Lions. Pour cette ultime sortie, les joueurs étaient, selon le coach, dans la mentalité de l’Afrobasket.

 “IL FALLAIT ETRE DANS LA MENTALITE DE L’AFROBASKET”

“Pour le dernier match, il fallait être dans la mentalité de l’Afrobasket. Le message aux joueurs était de jouer comme si on était l’Afrobasket. Je crois que les joueurs ont répondu. Ce n’est pas pour manquer du respect à la Guinée. C’était mon dernier match pour faire les réglages et j’ai mis toutes mes forces. C’est pourquoi c’était un peu dur. J’ai essayé d’intégrer Pierria Henry qui vient d’arriver dans le groupe”, a analysé Boniface Ndong.

Le technicien compte toutefois mettre au point des réglages lors des dernières séances de la préparation. Mais aussi se projeter vers les premières rencontres de l’Afrobasket de Kigali. “Nous allons continuer à travailler parce que on en aura besoin lors de nos premiers de l’Afrobasket qui seront plus difficiles. Nous avons encore quatre sessions avant de rallier Kigali. Nous avons quatre jours pour faire des réglages et essayer de les assimiler dans le groupe”, souligne t-il.

Dans cette voie, le technicien sénégalais a déjà étoffé son groupe avec le meneur Pierria Henry arrivé depuis vendredi et qu’il considère déjà comme un élément clé de performances. “J’ai envoyé les vidéos à Pierria Henry et on voit qu’il connaît les systèmes et c’est un professionnel. C’est comme s’il était là. Il lui faut juste travailler le côté physique, le rythme et la coordination”, renseigne t-il.
 
Pub