Touba interdit toute huée contre Macky Sall

0
173
Advertisement

C’est sans fioritures que Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre s’est adressé ce lundi aux populations, au nom du Khalife Général des Mourides. Un Khalife visiblement décidé à ce que ses exigences soient respectées, à la lettre. Dans une déclaration sèche, à bien des égards, mais précise dans tous ses contours, Serigne Mountakha Mbacké dira d’abord, clairement interdire toute velléité de sabotage que certains pourraient nourrir à l’encontre du Président Macky Sall qui se prépare à effectuer une visite dans la cité. Pour lui, le Chef de l’ État est son hôte et il ne permettra à personne de le perturber.

« Le Président de la République, comme à son habitude, effectue une visite à Touba à la veille du Grand Magal. Cette année aussi, ce sera le cas. Et c’est le Khalife  qui a choisi le samedi prochain pour lui… », dira Serigne Bassirou Mbacké. Avant de poursuivre : «  Le Président vient d’abord pour l’ouverture du nouvel hôpital construit pour Touba. Le Khalife tient à faire savoir à tout le monde que c’est lui qui ira personnellement procéder à l’inauguration de l’infrastructure. Seulement, pour cette visite – ci il n’a pas demandé, eu égard à la pandémie, que lui soit réservé un accueil populaire. Toutefois, il met en garde toute personne qui se hasarderait à organiser des huées. Il n’acceptera plus que les hôtes de Touba aient à subir les écarts d’ individualités qui n’agissent que pour régler des comptes personnels. Serigne Abdou Lahad, en son temps, alors qu’il recevait Abdou Diouf avait préféré dire que toute huée pouvait être considérée comme lui ayant été destinée…  »

Publicité

Ce point dépassé, Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre abordera le deuxième qui concerne la vie politique à Touba. Là aussi, le verbe sera fermé. « Les élections ne sont plus lointaines. Il rappelle que les interdictions jadis faites par ses prédécesseurs sont encore de mise. Il est formellement interdit aux acteurs politiques de s’adresser des insanités dans la cité ou de dérouler des activités de nature politique. Ceux qui désirent se mouvoir dans ce canevas peuvent aller en dehors de la cité. Par rapport aux futurs élus, il tient à signaler que le choix de ceux-ci est laissé exclusivement à l’appréciation de Serigne Sidy Abdou Lahad Mbacké. Ainsi, il demande à ce que personne ne vienne lui en parler. Pour ce qui concerne la liste, elle sera unique et les composantes seront choisies parmi les grandes concessions de la ville sainte… » 

Et comme pour répondre aux populations qui ont récemment choisi de manifester leur colère suite aux inondations, le Khalife, toujours par l’entremise de son porte-parole, de donner sa fatwa. « Il déplore ce phénomène nouveau qui commence à exister dans le cité. On voit de plus en plus des gens manifester leur colère dans la rue. Cette manière de faire est prohibée et intolérable. Que ceux qui ont envie de se faire entendre viennent lui parler ou passent par ses représentants. Mais il ne tolérera plus que de tels comportements se reproduisent… »

CHANTIERS EN PAUSE 

Dans le dernier chapitre de sa déclaration, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre demandera aux services de l’État de penser à observer une pause jusqu’à ce que le magal soit dépassé pour éliminer les obstructions qui rendent la circulation des personnes et de leurs biens moins fluide. « Que les chantiers inachevés soient arrêtés et sécurisés de sorte que des accidents ne puissent se produire ».

À l’intention des populations qui tentent de trouver des solutions à certaines de leurs difficultés conjoncturelles, il fera quelques recommandations surtout par rapport à l’érection de dos d’âne et de bâches. « La construction de dos d’âne par les populations n’est pas  préférable. Il est recommandé de s’en ouvrir aux autorités compétentes. Ce genre de réaction ne peut que causer des dommages. Nul ne doit se rendre justice. L’installation de bâches tous azimuts dans les quartiers est aussi à éviter… »

Pub