Tivaoune prépare la 92e édition de la ziarra générale

0
265
Advertisement

Après deux années de suspension des activités de la Hadara Malikiya de Tivaouane, la ziarra générale du 13 Mars 2022 marque la reprise de ces grands événements. Les fidèles viendront de toutes les contrées du pays et de l’étranger.

La pandémie de la Covid-19 qui a touché le monde entier ces deux dernières années, avait causé la fermeture des lieux de culte et la suspension des activités liées à la hadara de Tivaouane. L’annulation du gamou de Sokhna Oumou K. Sy et de la Ziarra générale a été proclamée le 14 mars 2020. Deux années après, la tendance baissière notée partout dans le monde et la faible virulence des variants, dont omicron, ont induit l’allègement des mesures barrières. Cette année, la reprise des activités coïncide avec deux grands événements : le Gamou de Sokhna Oumou K Sy le samedi 12 mars et la Ziarra générale le 13 mars 2022.

Publicité

A cet effet, Tivaouane sera le lieu de convergence de tous les fidèles et nostalgiques de la ville sainte. « Du fait de la pandémie, la commémoration avait été suspendue par le khalife, conformément aux recommandations des autorités sanitaires et après concertation avec la famille. C’est donc devant le constat d’un recul rassurant de la pandémie qu’il a instruit Serigne Moustapha Sy Al Amine de réunir toutes les parties prenantes, notamment le Dahiratoul Kiram, le Dahiratul Ahmadiyya et Fédérations, le Coskas, le Dahiratul Muqtafina, le Jumelage Seydi Jamil, Action Daraji, la Cellule Zawiya tijaniyya, pour prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de son organisation le 13 mars 2022 », a déclaré le coordonnateur de la cellule de communication, Serigne Abdoul Hamid Sy.

Cette édition aura donc la particularité de marquer le retour de l’agenda spirituel et culturel de la hadara malikiyya. « Ce qui nous dicte une approche différente de celle que nous avions lors des précédentes éditions. Nous le savons tous, celle-ci drainera beaucoup plus de monde, beaucoup plus de fidèles venant des quatre coins du Sénégal et de la sous-région du fait de cette soif de ferveur que la pandémie a générée avec deux éditions de Gamou non honorées et la fermeture des lieux de culte sur une très longue période », dit-il.

Le Khalife appelle à plus de résilience

Donc, le maître-mot sera : « sens des responsabilités » ! C’est ce à quoi le Khalife Serigne Babacar Sy Mansour a exhorté toutes les parties prenantes : les autorités administratives et sanitaires, le Comité d’organisation mais surtout les fidèles à travers les dahiras. « Soyons donc résilients en prenant toutes les dispositions qui s’imposent en termes de port du masque, de disponibilité de gels hydro alcooliques dans les moyens de transports comme dans les lieux d’hébergement.

Et c’est un appel que nous lançons à tous les présidents de Dahiras. La pandémie, même si elle a reculé, est toujours là. Alors ne soyons pas ses complices par la légèreté. Mieux, en rapport avec les autorités sanitaires, un dispositif médical exceptionnel sera mis en place avec l’ouverture d’un centre de vaccination à partir du 12 mars jusqu’à épuisement du stock de vaccins disponibles pour permettre aux pèlerins qui ne sont pas vaccinés de pouvoir l’être, à ceux qui n’ont pris qu’une seule dose de pouvoir prendre leur deuxième dose. Il y a également comme dispositif sanitaire la mise à contribution de postes médicaux fixes et la mise en place de postes médicaux avancés. Faisons surtout preuve de discipline dans les lieux de rassemblement, dans les lieux de culte et dans les mausolées de nos saints en faisant nos ziarra sans bousculades, en ordre, dans la patience et le recueillement », insiste Hamid. À l’endroit des automobilistes, il est demandé de respecter les consignes des forces de sécurité et les exigences du Code de la route. En retour, à ces forces de sécurité et de défense et aux soldats de l’économie, le Khalife recommande la magnanimité vis-à-vis de ceux qui empruntent la route venant de contrées lointaines, mus par le seul désir d’effectuer leur pèlerinage.

Une édition placée sous le sceau de l’innovation

Au-delà des recommandations, il importe également de tracer les grandes lignes du programme de cette édition qui sera placée sous le sceau de l’innovation avec une approche communicationnelle différente. Au-delà du programme traditionnel marqué par l’arrivée du cortège à Tivaouane, « le Gamou de Sokhna Oumoul Khairi et la ziarra proprement dite qui est le moment phare, des innovations ont été apportées pour donner plus d’emphase à cette édition attendue par tous les disciples. Il s’agit de l’organisation d’un panel revisitant l’œuvre et les enseignements de Serigne Babacar Sy, l’édition d’un journal intitulé « Échos de la Ziarra ».

Rewmi

Pub