Tivaouane sans Gamou : les uns approuvent, d’autres fidèles expriment leur désolation

0
266
Advertisement

Le Khalife général des Tidjanes, Serigne Babacar Sy Mansour, a décidé de ne pas célébrer le Mawlid à Tivaouane à cause de la pandémie.La décision de renoncer au Gamou divise des fidèles tidianes. Si d’aucuns ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme, d’autres ont exprimé leur désolation. Rewmi

Les regards étaient rivés sur la ville de Tivaouane. En effet, d’aucuns avaient espoir de reprendre la route du Gamou de Tivaouane. Ce qui ne sera pas effectif encore cette année.

Publicité

Comme l’année dernière, Serigne Babacar Sy est resté dans sa logique de ne pas organiser des rassemblements, même si la troisième vague de la pandémie du Covid-19 ne cesse de confirmer sa décrue. La décision a été prise avant-hier, tard dans la soirée, après une réunion chez Serigne Maodo Sy Dabakh aux Almadies, en présence des sommités médicales et religieuses de la Tarikha Tidiane.

Au lendemain de l’annonce de la nouvelle, des disciples tidjanes ont accueilli celle-ci avec un pincement au coeur. D’aucuns n’ont pas caché leur amertume.

Si certains estiment normal que le Khalife soit resté sur sa démarche, d’autres nourrissaient un brin d’espoir quant ‘à la célébration de cette nuit prophétique. « Nous l’attendions, les gens avaient envie de célébrer le Gamou. Rester deux ans sans célébrer le Gamou à Tivaouane c’est vraiment dur», dit une dame.

B. Pouye est aussi en colère : « Nous pouvions vraiment célébrer le Gamou. Les cas de Covid ne peuvent pas constituer un frein. Je ne suis pas d’accord pour le report. Il fallait le faire malgré tous les risques. »

Des jeunes non loin de la Zawiya Seydi El Hadj Malick Sy à Dakar s’intéressent aussi au débat. Pape et Djiby disent se «plier à la volonté du Khalife,pour la simple raison qu’ils demeurent des talibés. »

Le Gamou donne un cachet particulier à la ville de Tivaouane. Pour Rokhaya, « ce report n’est pas du goût de tout le monde. Nous sommes certes des talibés de Serigne Babacar Sy, donc le Gamou reste une fierté pour nous les Tidjane. »

« La pandémie ne doit pas être un alibi pour ne pas organiser le Gamou cette année. Economiquement, des opérateurs pouvaient aussi se remplir les poches. Ce qui serait important car la Covid les avait mis à terre. C’est vraiment une volonté divine, cette maladie. Il faut en tout cas réfléchir à d’autres éventualités », soulignent des jeunes.

Des milliers de talibés avaient l’habitude de rallier la ville de Tivaouane. Cette année, les habitants étaient prêts à y mettre le coeur pour accueillir les pèlerins.

Toutefois, le Dahiratoul moustarchidina wal moustarchidaty (Dmwm) de Serigne Moustapha Sy compte cependant célébrer le Gamou aux champs des courses. Une journée de nettoyage est prévue samedi prochain.
Rewmi

Pub