Thiès : Habib Niang mobilise ses troupes pour les prochaines élections législatives du 31 Juillet 2022

36
Advertisement

Le week-end dernier, le terrain de Mame Bauno dans le quartier de Thiès a refusé du monde. En effet, le lutteur Cheikh Niang fils de boy Niang a organisé un grand « Saargal » a l’honneur du président Habib Niang responsable politique de l’Apr pour toutes les actions qu’il fait à l’endroit de la jeunesse mais surtout celle de la lutte à Thiès.

Le responsable politique a profité de cette tribune pour remercier ses militants et sympathisants pour le travail abattu lors des parrainages et le nombres impressionnant de signatures obtenus mais surtout de les remobiliser pour les élections législatives du 31 Juillet 2022 prochain pour une victoire éclatante de la liste de Benno Bokk Yaakaar.

Publicité

« Après plusieurs semaines d’une intense campagne de collecte de parrains en vue des élections Législatives du 31 juillet 2022, nous avons battu les records de parrainage dans le département de Thiès où, votre détermination, votre engagement et votre générosité dans l’effort ont permis le collectage effectif de 25 000 parrains. Au résultat, j’ai eu l’honneur de recevoir des mains des Thiessoises et Thiessois, des femmes, des jeunes et des moins jeunes, le nombre de 25 000 parrains. Un nombre que j’ai eu le privilège de présenter à notre leader, Son Excellence Monsieur le Président de la République et lui prouver que nous incarnons une force de frappe certaine sur laquelle, il peut compter. Au cours d’une audience qu’il m’a accordée au Palais de la République le mardi 3 mai 2022, il m’a chargé de transmettre à tous les militantes et à tous ses plus chaleureux remerciements. Aux termes de notre entrevue, le Président Macky Sall m’a chargé de remettre cet important lot de parrains à Madame Aminata Touré, qu’il a nommée Coordonnatrice du Pôle parrainage de la coalition Benno Bokk Yaakar »a déclaré Habib Niang.

Après l’étape palpitante des parrainages, « il revenait au Président Macky Sall de choisir les militants et responsables politiques alliés et de l’APR à investir sur les listes. Ce choix du président, nous l’imaginons, n’a pas été des plus faciles. Voilà pourquoi, après la publication des listes et ayant constaté que notre investiture n’a pas été effective, nous avons compris et accepté les choix du Président de la République. Nous en sommes conscients, comme le dit l’adage, « choisir c’est déjà éliminer ». Mais, nous ne nous considérons pas comme « éliminé » »estime le chef de bureau du cadastre de Guédiawaye

Malgré, qu’il ne soit pas investi monsieur le responsable apériste est plus que déterminé à faire gagner la liste du président Macky Sall.  » Aujourd’hui encore, c’est avec grandeur et sens du militantisme inconditionnel que nous comptons accompagner celles et ceux qui ont été investis sur les listes électorales. Nous le faisons, pour confirmer notre conviction que le choix porté sur le Président est le meilleur qui puisse être fait. Mais aussi, parce que, ces élections étant celle du Président Macky Sall, il les a minutieusement préparées et réuni tous les atouts de son côté pour une victoire écrasante au soir du vote. Nous ne comptons pas être en reste dans cette quête d’une nouvelle majorité qui consoliderait les acquis en termes de gouvernance socio économiques et institutionnelles depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir.

Certes, les choix du président ne sont pas parfaits. Non plus, ils n’ont pas été faciles. Mais, nous les acceptons parce qu’ils visent un seul objectif : La victoire finale de notre coalition au sortir des élections du 31 juillet prochain. Pour cet objectif également, nous comptons battre campagne pour un triomphe de Benno dans le département, aux côtés des responsables politiques qui ont été investis sur la liste départemental.

Je voudrais saisir cette occasion, pour lancer un appel solennel à l’Unité des responsables à Thiès et ailleurs. Etre élu député n’est pas une fin en soi. Refusons d’être des politiciens professionnels, nous qui avons toujours été aux côtés des populations. Il est faut une prise de conscience sur les multiples enjeux qui nous interpellent en tant que responsables politiques. Les enjeux de l’heure dépassent le cadre des élections législatives. Les défis sont nombreux qui attendent le chef de l’Etat dans un contexte mondial marqué par de vives tensions à plusieurs niveaux. Nous devons alors nous mobiliser pour relever avec lui les défis qui l’interpellent en tant que chef de l’Etat et président en exercice de l’union africaine. Cela est possible et le sera davantage si les velléités de rébellions inutiles et infructueuses sont tuées dans l’œuf, pour aller à l’essentiel » invite Niang.

Selon lui nul n’est indispensable au président de la République. « Alors, il faut que l’on sache raison garder. Une liste proportionnelle ne peut dépasser 53 titulaires et autant de suppléants. Et, le président doit choisir sur plus de 3 millions de militants et responsables. Qui ose dire que ce choix sera aisé, qu’il n’y aura pas de frustrés ? On peut être surpris de ne pas voir son nom sur une des deux listes, amer même. Mais, il n’est point nécessaire de descendre dans les égouts pour afficher une simple surprise. Nous sommes à quelques semaines de l’ouverture de la campagne électorale. Nous, à Thiès, nous sommes déjà sur le pied de guerre avec nos militantes et non militants. Plus et mieux, nous allons redoubler d’effort pour le triomphe des listes de la coalition Benno Bokk Yaakar et le renforcement de la majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale » rappelle le président Habib Niang.

Il a tenu ces propos lors du « Saargal » en son honneur par le lutteur Cheikh Niang fils de Boy Niang, une cérémonie qui a vu la participation des ténors de la lutte en l’occurrence le B52 de Mbour qui a participé au spectacle, la cérémonie a été rehaussé par la présence du fils du khalif général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. La rencontre s’est terminée par la remise de cadeaux à monsieur Niang en guise de reconnaissance.

Pub