Thérèse Faye Diouf : Une jeune active

0
178
Advertisement

Première femme à la tête de la commune de Diarrère dans la région de Fatick (Sénégal) depuis 2014, Thérèse Faye Diouf est une jeune maire qui ne laisse pas indifférent les populations de sa localité. Le 18 septembre 2021 fut une occasion pour madame le maire de communier avec la jeunesse de sa commune autour du sport, élément fédérateur par excellence des jeunes. C’était lors de l’inauguration du stade municipal. Ce fut un moment d’effervescence communautaire.

Le conseil municipal de Diarrère axe ses interventions prioritairement envers la jeunesse qui constitue la majorité des 3500 âmes de cette commune. Ainsi, la mairie en partenariat avec le Centre de Formation et de Perfectionnement des Travaux Publics (CFPTP) et le Fonds d’Entretien Routier Autonome (FERA), a procédé le 16 et 17 août 2021, au recrutement et à la formation de 40 jeunes à l’entretien des pistes rurales, dont 38 agents manœuvres et deux (2) superviseurs. Une radio communautaire a également été lancée en ce mois de septembre 2021 (Diarrere FM).

Sur la scène internationale, Mme Thérèse Faye Diouf, ne manque pas de porter la voix des jeunes élus notamment en sa qualité de vice-présidente du Réseau des Jeunes Élus Locaux d’Afrique (YELO) de CGLU Afrique. « Il faut un changement de paradigme pour répondre aux aspirations des jeunes. Au Sénégal une trentaine de jeune dirige des municipalités. La jeunesse doit être impliquée au niveau des collectivités territoriales car elle peut faire bouger les lignes. Il faut favoriser des conseils de jeunesse dans les localités, des clubs de jeunes au niveau des écoles et des universités. Ce sont des plateformes qui préparent les jeunes à être des leaders », plaide Mme le maire.

Publicité

Bio Express

Originaire de Diarrère (région de Fatick), Thérèse Faye Diouf est titulaire d’un Master II en Sociologie de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD). Elle a travaillé comme agent à l’Assemblée Nationale. Elle a eu des responsabilités dès les premières heures avec le Mouvement des Elèves et Etudiants Républicains (Meer) dont elle a été la coordonnatrice nationale. En Avril 2012, Thérèse Faye Diouf est nommée à la tête de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout- Petits (ANPECTP) pour assurer une meilleure politique de prise en charge de la petite enfance. En novembre 2020, elle est nommée Administrateur général du Fonds de Garantie des Investissements prioritaires (FONGIP).

Sources : CGLU Afrique

Pub