Souvenirs – 29 novembre 2012, suspension pour 1 an du stade Léopold Sédar Senghor

0
87
Riot police surround a group of Ivory Coast players, including Kolo Toure, number 4, as they rush them off the field amidst a hail of rocks thrown by rioting Senegal fans, at Leopold Sedar Senghor Stadium in Dakar, Senegal, Saturday, Oct. 13, 2012. Fans rioted after Ivory Coast's Didier Drogba scored a second goal on a penalty in their African Cup of Nations qualifying match, effectively eliminating Senegal from the 2013 tournament. The game was suspended with roughly 15 minutes remaining, and riot police had to escort Ivory Coast players from the field. (AP Photo/Rebecca Blackwell)

Après les incidents particulièrement violents qui ont accompagné le match Sénégal-Côte d’Ivoire, comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations 2013, l’instance dirigeante du football africain va prendre une forte décision concernant l’équipe nationale du Sénégal. Ainsi, le 29 novembre 2012, la CAF va suspendre le stade Léopold Sédar Senghor pour une durée de 1 an.

A compter du 29 novembre 2012, l’équipe nationale du Sénégal et les clubs sénégalais ne pourront plus recevoir des matches sur la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor. La raison à cette décision est la mise à sac dudit stade par les supporters sénégalais lors du match retour Sénégal-Côte d’Ivoire le 13 octobre 2012. En réaction contre un penalty injustement accordé à l’équipe ivoirienne, les supporters prennent d’assaut le stade et interrompent le match.

Des incidents assez violents pour que la Confédération africaine de football (CAF) se saisisse de cette affaire. Non seulement la défaite du Sénégal est confirmée par l’instance du football continental, mais aussi le stade devra rester un an sans accueillir de matches. En plus de cela, une amende pécuniaire de 25 millions CFA est infligée à la Fédération sénégalaise de Football.

Facebook Comments