Souleymane Teliko, président sortant de l’UMS : « la justice sénégalaise est crédible »

0
204
Advertisement

Souleymane Teliko, qui a bouclé son second et dernier mandat à la tête de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), a déclaré samedi que la justice sénégalaise est crédible.« La justice sénégalaise est crédible. Au Sénégal, nous avons une chance énorme. Nous avons une ressource humaine de très haute qualité.

Des magistrats d’une compétence rare. Je dis que les magistrats européens n’ont pas plus de mérite que nous. Leur seul mérite c’est d’évoluer dans un système beaucoup plus encourageant et beaucoup plus transparent qui permet à chacun sa chance », a notamment déclaré le magistrat lors de l’ouverture de l’Assemblée générale élective dans un hôtel de la place.Il ajoute: « la justice sénégalaise est crédible parce que chaque jour on voit des milliers de nos compatriotes aller au tribunal, se font juger dans des conditions satisfaisantes même si certaines décisions font l’objet de polémique ».

Publicité

Le président sortant de l’Ums admet en outre que l’indépendance de la justice est une quête perpétuelle. « On ne peut pas être dans le nihilisme parce qu’il y a eu effectivement quelques avancées dans la pratique. Ce qu’il faut reconnaître c’est qu’il n’y a pas eu d’avancées dans les textes. Ce qui est important c’est que le fond de notre réforme consiste à réduire les prérogatives de l’exécutif pour renforcer l’institution judiciaire. On peut dire que de ce point de vue il n’y a pas eu de réel changement. Parce que les causes sont nombreuses, notamment les malentendus. Je crois que le bureau qui va arriver fera de son mieux et que la justice dont nous rêvons deviendra une réalité », a fait savoir Souleymane Teliko.S’agissant, par ailleurs, de la question relative à la retraite des magistrats, il indique que le système tel qu’il existe aujourd’hui est une atteinte à l’indépendance de la justice.

« C’est une atteinte au principe de non discrimination. Parce qu’on a instauré au sein d’une même profession deux régimes de retraite sur des basses qui ne nous semblent pas conformes aux principes qui garantissent une justice indépendante. L’Ums a toujours dénoncé cela mais le système est encore sur place », a-t-il fait remarquer dans son discours.A noter que pour le vote, 7 bureaux sont répartis sur le territoire national et 1 bureau national qui va consolider et proclamer les résultats dans la journée de ce samedi.

Pub