Sonko: «Je suis un simple “pétro-râleur”, mais très fier et déterminé à faire face aux “pétro-voleurs»

0
487

Ousmane Sonko n’a pas  perdu de temps. 24h après la précision du ministre en charge de la communication de la Présidence de la République sur la cession de 20 des 30% de Kosmos à une compagnie d’Abu Dhabi, qu’il considère comme une opération entre deux privés, le leader du ”Pastef” est monté au  créneau pour dispenser un cours magistral sur le droit pétrolier à Seydou Guèye.

«Le problème des autorités gouvernementales qui tentent de répliquer à chacune de nos sorties relève d’un cocktail de malhonnêteté, de mauvaise foi et de faiblesse notoire de niveau sur les questions soulevées. Quand vous leur parlez de l’Angleterre, ils dissertent sur la pomme de terre». C’est, du moins, la réponse d’Ousmane Sonko au ministre en charge de la Communication de la Présidence de la République. Invité, dimanche dernier , de l’émission ”Jury du Dimanche” sur iRadio, Seydou Guèye avait affirmé que la cession de 20 des 30% de Kosmos à une Compagnie d’Abu Dhabi est une opération entre deux privés ; donc, ne concerne pas l’État. Une réponse qui, selon le président de ”Pastef”, traduit toute «l’ignorance» du ministre en charge de la Communication du Palais de la République. En effet, c’est à travers un post sur sa page facebook que le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle lui a porté la réplique. Et c’est pour lui dire, d’emblée : «Ignorance quand tu nous tiens. Voilà un ministre qui étale toute son ignorance des dispositions du Code pétrolier et du Code général des impôts, lorsqu’il avance que cela ne concerne pas l’État et que le Sénégal n’y perd rien. Qu’il me soit permis, alors, de lui faire un petit cours de droit pétrolier». ‘ 

Arguments donnés et étalés, Ousmane Sonko a invité les membres du Gouvernement à répondre aux questions suivantes : «pourquoi vous n’informez jamais le peuple sénégalais sur ces opérations et ne réagissez que pour formuler de vaines menaces, invectives et insultes ou démentis, lorsque le complot est éventré ? Le Ministre de l’Énergie du Sénégal a-t-il approuvé, par Arrêté, cette transaction, conformément aux dispositions du Code pétrolier ? Le cas échéant, pourquoi ne publiez-vous pas cet Arrêté, pour informer le peuple ?» Autre question de Sonko : ”quel est le montant financier de cette opération ? KOSMOS a-t-il rempli tous les engagements qu’il avait souscrits auprès de l’État Sénégalais lors de son rachat des parts de Timis ?

(Le nom respect de ces engagements est une cause de résiliation du Crpp). L’État du Sénégal n’avaitil pas le droit et la possibilité de préempter sur ces blocs riches en réserves éprouvées ? Quels sont les engagements techniques et financiers de la compagnie d’Abu Dhabi vis à vis du Sénégal ? Quel traitement fiscal avez-vous fait de cette énième opération ? «Je vous saurai gré de répondre sans passion à ces questions. Le peuple a le droit de savoir . Quant à moi, je suis un simple “pétro-râleur”, mais très fier et déterminé à faire face aux “pétro-voleurs” suceurs du sang du peuple sénégalais», a-t-il fini par lâcher . 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here