Sonko, Birame Souleye, Bassirou Diomaye – Les riches de PASTEF

0
91
Advertisement

Ousmane Sonko se définit comme l’opposant antisystème du Sénégal. Et pour comprendre ce terme, il faut voir la définition. L’Antisystème est un adjectif qualifiant des personnes, des groupes ou des partis politiques portant un discours critiquant les institutions politiques dominantes. Une définition qui caractérise le leader du Pastef. Ousmane Sonko critique les institutions du Sénégal depuis les indépendances jusqu’à nos jours. Mais Ousmane Sonko est-il lui-même exempt de reproches ? Sa situation financière et celle de ses proches parlent d’elles-mêmes…

Ousmane Sonko se présente comme un homme intègre farouchement opposé à l’enrichissement sur le dos de la population d’une classe politique jugée corrompue. Il est aussi réputé pour ses discours anti-France, anti-franc CFA, anti-corruption et anti-élite. Ses critiques à l’encontre des tenants du pouvoir sont souvent axées sur l’enrichissement des responsables politiques. L’affaire des 94 milliards a fait grand bruit au Sénégal et hors des frontières. Sonko ne lâche rien. Même l’Assemblée nationale où il siège en tant que député n’est pas épargnée.

Publicité

Sonko est riche, Birame Souleye Diop et Bassirou Diomaye aussi…C’est l’argent du système

Ousmane Sonko qui se montre comme le « Monsieur-propre » du Sénégal n’est pas pauvre. Il est riche et même très riche. Le Leader du Parti Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) possède des maisons dont une villa luxueuse, des voitures 4X4 et traîne derrière lui des agents de sécurité de proximité qui coutent chacun 50.000/jour. Et ce n’est pas tout, Ousmane Sonko possède des terrains, deux vergers et un compte bancaire qui n’a rien à envier aux comptes bancaires de son parti PASTEF qui ne font pas le poids. Sa situation financière est le triple de celle de son parti.

Si Sonko était l’homme intègre qu’il incarnait, l’antisystème, son salaire d’inspecteur des impôts et celui de député ne lui aurait jamais permis d’engranger toute cette fortune. De grands fonctionnaires peinent encore à payer les crédits de leur 4X4 et même une maison après 30 ans de carrière. Mais Sonko, en seulement près de deux décennies, a amassé une fortune qui fait de lui, un politicien très riche. Sa participation dans les cabinets Atlas et Mercalex étant illégale, l’argent perçu de ses consultances sont illicites. Et Comme Sonko, ses proches collaborateurs de PASTEF, Bassirou Diomaye Faye et Birame Souleye Diop ne sont pas pauvres. Contrairement à tous les patriotes de Pastef qui défendent leurs leaders…Ils sont pauvres.

Les patriotes accusent le régime d’avoir amassé des fortunes. Ils accusent Macky, sa famille, ses ministres, ses PDG et DG…mais ils oublient leurs patrons Sonko, Bassirou Diomaye et Birame Souleye Diop qui se sont sucrés dans le système en tant qu’inspecteurs des impôts. Ils ont bénéficié de leurs gros salaires, des fonds communs et des terrains que les agents des impôts et domaines se partagent.

Les patriotes qui sont dans les banlieues, dans les bas quartiers qui ne jurent que par Sonko n’ont même pas le nécessaire pour boucler les fins du mois. Certes Sonko n’est pas responsables de leurs situations sociales…mais il a bien profité du système avant de s’ériger comme l’antisystème. Sa maison à la Cité Keur Gorgui bâtie sur une double parcelle n’est pas accessible aux « gorgoolus » sénégalais ou même au fonctionnaire lambda. Il faut être dans le système pour avoir cet avantage. Et Sonko et les autres responsables de Pastef qui travaillent aux impôts et Domaines ont bien profité du système avant le critiquer…

xibaaru

Pub