Serigne Moustapha Sy : «Pourquoi j’ai banni cette année le discours incendiaire et les attaques frontales»

0
261
Advertisement

Contrairement aux éditions précédentes du Mawlid, lors desquelles le guide spirituel du Dahiratoul Moustarchidina Wal Moustarchidaty (Dmwm) avait habitué les fidèles à des « prises de positions incendiaires », des « attaques frontales » portées contre le régime en place et certains dignitaires religieux, cette année, Serigne Moustapha Sy Al Makhtoum, a plutôt opté pour un « discours pacifique ». Selon le marabout, qui a surtout choisi de se focaliser sur « la vie et l’œuvre du Prophète (PSL)», « l’adoption d’une telle position puise sa philosophie dans les recommandations d’Allah à l’endroit du Meilleur des Etres».

Conformément au voeu du guide spirituel du Dahiratoul Moustarchidina Wal Moustarchidaty (Dmwm), Serigne Moustapha Sy Al Makhtoum, l’édition 2021 du Gamou annuel de Tivaouane ou Mawlid Al Naby a été célébrée au mythique hippodrome (Champ de courses), dans le respect strict des mesures barrières du fait de la crise sanitaire.

Une occasion pour le fils de Serigne Cheikh Ahmeth Tidiane Sy d’aborder très largement, devant ses disciples, « la vie et l’œuvre de Seyyidina Mohammed (PSL) ».

Publicité

Serigne Moustapha, pour justifier le fait de expliquer pourquoi il n’a pas versé cette année dans les ‘’discours incendiaires’’ et autres ‘’attaques frontales’’ contre certains individus a invoqué le Prophète (PSL) à qui Dieu avait demandé de ne plus répondre à la provocation et aux injures de ses détracteurs, tout en lui demandant de lui laisser le soin de leur régler leur compte à ces gens-là.

C’est pour cela que, cette année, le guide des Moustarchidines a jugé nécessaire de ne pas s’épancher, cette année, sur « la chose politique », contrairement aux éditions précédentes. Par ailleurs, Serigne Moustapha Sy a évoqué « l’éducation des jeunes », le « respect vis-à-vis des personnes plus âgées », et invité la jeunesse qui se trouve être « l’avenir », à « jouer pleinement son rôle dans la consolidation de nos valeurs ».

Une jeunesse qui devra, pour cela, s’efforcer de « se connaître d’abord en s’abreuvant du legs des ancêtres ». Aussi, le marabout a condamné avec la dernière énergie le « port vestimentaire indécent de nos jeunes filles, cause de regrettables conséquences sur leur progéniture ».

Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Aida Mbodji, Babacar Diop, etc., de Yewwi Askan Wi, reçus chez Serigne Moustapha, à Tivaouane
« Nous allons engager dans les prochains jours la bataille de la conquête des différentes collectivités ». Voilà ce qu’a déclaré, à Tivaouane, chez Serigne Moustapha Sy, la délégation de la conférence des leaders de la coalition «Yewwi Askan Wi » conduite par l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall.
Des prières ont été formulées en vue d’un « renforcement de cette coalition » et, estime Babacar Diop, pour « nous permettre de gagner le maximum de collectivités au soir des élections locales du 23 janvier 2022 ».

Au cours de cette audience, les leaders de «Yewwi Askan Wi» ont également réaffirmé l’ambition de leur coalition de travailler « pour la paix et la stabilité de notre pays » mais également pour « renforcer la paix civile ».

Le Témoin

Pub