Santé: Un remède contre le VIH et le sida découvert au Ghana

0
226

Le Ghana pourrait être le fier découvreur d’un éventuel remède contre le VIH et le sida, une grave maladie qui a coûté la vie à des millions de personnes, rendant des enfants orphelins et des familles brisées en raison de l’absence de traitement.

Le Dr Samuel Ato Duncan, président exécutif de la mission pour la paix mondiale du Centre de sensibilisation (COA), qui a annoncé la découverte à Accra, déclare avoir découvert la formule d’un traitement potentiel à base de plantes uniquement, qui pourrait détruire environ 80% du virus du VIH. dans les deux heures suivant son administration, avec un effet négatif sur l’ADN humain.

Le docteur Duncan, qui a prononcé un discours lors de la deuxième conférence publique et du lancement de la mission mondiale de la paix, a déclaré que cette découverte avait conduit le centre de recherche sur la médecine des plantes à Akuapem Mampong et le Nouguchi Memorial Institute à Legon, également en Afrique du Sud.

Il soutient aussi que les résultats de toutes les institutions confirmaient l’efficacité du médicament COA.

Le Dr Duncan explique également que les résultats du médicament, jusqu’à présent, montraient que, grâce à de nouvelles recherches et essais, le Ghana serait en train de mener le monde à une percée historique pour le traitement tant attendu du VIH et du sida.

Le Dr Duncan a présenté un livre blanc au Président Nana Addo-Dankwa Akufo Addo, Président de la République du Ghana, appelant à la mise sur pieds urgente de groupe de scientifiques, de chercheurs et d’institutions dignes de confiance pour qu’ils collaborent à la réalisation d’études et d’essais cliniques du médicament de l’ACO.

«Tout porte à croire que le Ghana a trouvé un traitement potentiel contre le VIH et le sida. Néanmoins, il est nécessaire qu’un groupe de scientifiques ghanéens se réunisse pour faire d’autres essais cliniques en utilisant le protocole standard international défini par l’OMS pour une acceptation mondiale du produit », a-t-il déclaré.

Dr Duncan a déclaré que la découverte du traitement curatif contre le VIH et le sida n’était pas un avantage personnel. C’est pourquoi il montre son dévouement au gouvernement à poursuivre les recherches et à produire le traitement curatif pour le monde entier dans le cadre de son action globale: mission de paix.