Robert Ménard tacle Sibeth Ndiaye sur ses origines : “C’est la bourgeoisie sénégalaise”

0
84

Robert Ménard était l’invité des Grandes Gueules ce mardi sur RMC et en a profité pour attaquer personnellement la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, sur ses origines familiales. Atypique et connue pour son franc-parler et son langage souvent cru, Sibeth Ndiaye, 39 ans, nouvelle porte-parole du gouvernement, fait partie du cercle proche du président Emmanuel Macron.

Native de Dakar, naturalisée en 2016, cette franco-sénégalaise est entrée à l’Elysée avec le président de la République en tant que conseillère pour la presse, après avoir occupé la même fonction quand il était ministre de l’Economie. 

“Insupportable de nommer porte-parole du gouvernement quelqu’un qui se vante de raconter des bobards”.

Elle a dirigé lundi sa première conférence de presse post-conseil des ministres, et déjà des premières critiques fleurissent. Une nouvelle cible de commentaires racistes? Non, selon Robert Ménard, maire de Béziers, invité des Grandes Gueules, qui lui reproche seulement ses mensonges avoués pour protéger le chef de l’Etat. 

“Je la critique, mais pas parce qu’elle est noire, femme, ou jeune, je m’en contre-balance. Pas plus que je la critique parce qu’elle envoie bouler les journalistes, on a bien le droit de ne pas aimer les journalistes. Ce que je trouve plus insupportable, au moment où on nous explique qu’il y a des fake news qu’il faut combattre, c’est de nommer porte-parole du gouvernement quelqu’un qui se vante de raconter des bobards pour servir le président, comme au moment de l’affaire Benalla. Sur le reste, on s’en fout des crétins, il faut les dénoncer.” 

“Sous prétexte qu’elle est d’origine sénégalaise, ça laisserait entendre qu’elle ait un parcours difficile”

Il en profite tout de même pour lui adresser une attaque personnelle sur ses origines familiales, estimant qu’elle n’est pas issue d’une certaine “méritocratie”. 

“La légende autour d’elle, sous prétexte qu’elle est d’origine sénégalaise, ça laisserait entendre qu’elle ait un parcours difficile. Je vous rappelle que sa mère présidait le conseil constitutionnel au Sénégal, c’est la bourgeoisie sénégalaise. C’est le même entre-soi, entre l’Afrique et la France, il y a une bourgeoisie qui est exactement la même, ils s’en foutent de la couleur de la peau: ils ont tous les mêmes intérêts.”