RFI – France 24 : Quand Kemi Seba et Nathalie Yamb « clashent » Sonko

2
Advertisement

Il était pourtant adulé par ces noms très connus dans la lutte contre la Françafrique et le néocolonialisme. Les activistes Kémi Seba et Nathalie Yamb soutiennent Ousmane Sonko, principal opposant du régime en place, depuis son apparition sur la scène politique. Ils manifestent leur approbation presque après chaque sortie du leader de Pastef. Toutefois, une certaine réticence a semblé voir le jour après que Ousmane Sonko a accordé une interview aux médias français France 24 et RFI. 

Face aux journalistes français, Ousmane Sonko a regretté de voir le drapeau russe flotter au Burkina. Pour le maire de Ziguinchor, il ne devrait pas être question de remplacer un « oppresseur par un autre ». Une réponse qui semble ne pas être du goût de la panafricaniste Nathalie Yamb. Dans un tweet, celle que ses détracteurs surnomment « la dame de Sochi » maugrée : « De la même façon qu’on ne veut pas remplacer un maître par un autre, de la même façon on ne veut pas remplacer un larbin par un autre. À bon entendeur… ». 

Publicité

Un tweet qu’approuve son compère Kémi Seba. S’exprimant sur Twitter, celui-ci explique que «la jeunesse afro veut rompre avec la françafrique qui a tué nos pères ». « Cela ne signifie pas qu’elle veut avoir les Russes comme colons. Nous l’avons déjà dit, la minorité qui brandit des drapeaux russes dans les manifestations est dans l’erreur mais n’en faites pas une généralité »,, a t il poursuivi. De plus, Kémi Séba n’a certainement pas digéré le fait que le leader de Pastef ait accepté un entretien avec des médias selon lui « vomis » par les Africains. 

Ce qui semble le plus indigner l’activiste est le fait que l’ex directrice générale de Radio France Internationale ait félicité Ousmane Sonko dans sa posture.

Pour Kémi Seba, Ousmane Sonko, en décrivant ce qui se passe en Afrique comme « une volonté de changer de colons », « insulte » la jeunesse. 

Le leader de Pastef risque ainsi de se mettre à dos ces activistes panafricanistes. Ce qui semble être le cadet des soucis du côté de Pastef si l’on se fie à la réponse de Lansana Gagny Sakho. Répondant à Nathalie Yamb, ce dernier lui a demandé sèchement de se mêler de ses affaires.

Pub