Réunion à l’ONU : Nouveau clash entre le Mali et la France

147
Advertisement

Le Mali et la France ne parlent plus le même langage. Lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, les deux pays ont encore eu un clash. Le Mali a en effet accusé la France de violer son espace aérien et de livrer des armes à des islamistes. Des accusations catégoriquement rejetées par Paris.

Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères malien, a accusé la France d’avoir commis des actes « graves d’agression et d’espionnage » au Mali et a reproché au Conseil de l’ONU de ne pas réagir aux protestations successives de Bamako. Abdoulaye Diop s’est également dit surpris que le rapport du secrétaire général « ait passé sous silence » la saisine du Conseil par le Mali le 15 août dernier pour « des tentatives de déstabilisation et des violations répétées de l’espace aérien du Mali par les forces françaises ». Soit « des actes d’agression d’une extrême gravité », dit-il, qui ne doivent pas rester sans suite.

Publicité

Comme le rapporte la Rfi, l’Ambassadeur français, Nicolas de Rivière, a pris la parole pour répondre et démentir les accusations du ministre malien. « Accusations mensongères et diffamatoires. Accusations graves et infondées. La France n’a jamais violé l’espace aérien malien. » « Je conteste formellement toute violation du cadre juridique bilatéral », a martelé le diplomate.

Pub