Restrictions sur les visas aux Etats-Unis – Le prochain décret de Trump qui inquiète les étrangers ?

0
134

Les Usa sont encore dans une dynamique de restreindre l’obtention des visas. Après avoir pris des mesures fermes contre le ‘’tourisme de naissance’’, limitant l’accès aux femmes en état de grossesse désireuses d’accoucher aux États-Unis d’Amérique, le président américain Donald Trump a révélé samedi dernier qu’il ferait dans les prochains jours une annonce concernant de nouvelles restrictions sur les visas.
 
“Nous allons faire une annonce demain ou après-demain à propos des visas”, avait-il confié au correspondant de Fox News à la Maison Blanche, John Roberts, dans un entretien précédant son meeting de campagne à Tulsa, dans l’Oklahoma, rapporte le site d’informations Chinois Xinhua qui renseigne que le président américain n’a pas souhaité donner plus de détails, mais a confirmé qu’il y aurait des exemptions.
 
Dans un tweet, M. Roberts a indiqué que des restrictions seraient imposées sur les visas H-1B, H-2B, L-1 et J-1. ‘’Les visas H-1B sont destinés à certains travailleurs qualifiés tels que ceux employés dans les domaines de la science, de l’ingénierie et des technologies de l’information, tandis que les visas H-2B sont accordés aux travailleurs saisonniers tels que le personnel de l’hôtellerie et du bâtiment. Les visas L-1 sont pour les cadres qui travaillent dans de grandes entreprises. Tandis que les visas J-1 sont délivrés aux chercheurs, professeurs et autres programmes culturels et d’échange de travail’’.
 
M. Trump, renseigne toujours la même source, ‘’devrait signer un décret de suspension des visas jusqu’à la fin de l’année, alors que son administration est confrontée à une situation économique difficile, avec notamment un taux de chômage élevé, dans le contexte de la pandémie de nouveau coronavirus. Il s’agirait de la dernière mesure du président américain pour restreindre l’immigration. En avril, il avait temporairement interrompu la délivrance de cartes vertes à certains étrangers’’.
 
Il ajoute d’ailleurs que le président Donald Trump a été accusé d’instrumentaliser la pandémie à des fins de promotion de son programme politique. Ce, pour avoir maintenu la ligne dure en matière d’immigration qui a fait son succès auprès de son électorat.

Facebook Comments