Rentrée des classes : de fortes recommandations pour une année scolaire apaisée et sécurisée

0
153
Advertisement

Le séminaire préparatoire de la rentrée, tenu à Saly (Mbour) du 7 au 9 octobre, a pris fin. Pendant ces trois jours, acteurs, partenaires de l’éducation, membres de la société civile et syndicats d’enseignants ont échangé sur la mise en œuvre de stratégies pour la restauration de l’éducation aux valeurs et à la citoyenneté. Le nouveau protocole sanitaire a été partagé et des mesures prises pour une bonne rentrée.

  La rencontre de Saly (7 au 9 octobre) a été un cadre de réflexion, d’échange et de partage entre les différents participants autour d’une préoccupation majeure : « La restauration de l’éducation des valeurs et à la citoyenneté : quelles stratégies » ? Un thème qui fait partie des cinq priorités du ministère de l’Education nationale. Une question d’actualité posée dans un contexte où des cas de violence et d’actes d’incivisme ont été notés l’année dernière dans l’espace scolaire.

Publicité

Face à ce phénomène, les acteurs de l’éducation invitent à prendre des mesures préventives avant qu’il ne prenne de l’ampleur et envahisse le milieu scolaire.

Ainsi, pédagogues, sociologues, enseignants, personnels de santé ont admis que l’école peut jouer un grand rôle dans la lutte contre la violence sous toutes ses formes. Il s’agira de mettre en place des stratégies efficaces et pertinentes, parmi lesquelles une formation, une bonne éducation, un bon encadrement et une bonne sensibilisation des enfants. Car l’école doit être le meilleur cadre pour développer et promouvoir des valeurs culturelles, sociales et civiques, à côté de la famille. À ce propos, Cheikh Mbow, représentant les organisations de la société civile active en éducation a souligné que le système sénégalais a accumulé des acquis et succès en matière d’éducation aux valeurs et à la citoyenneté, à l’image des projets de réformes entreprises et des politiques publiques relatives à l’éducation et à la formation. À cela s’ajoutent l’application   des articles 1 et 2 des dispositions de la loi d’orientation, les conclusions des assises nationales et la lettre de politique sectorielle. Parallèlement à ces projets relatifs à l’éducation aux valeurs, Cheikh Mbow révèle que d’autres initiatives ont été développées par le ministère de l’Éducation comme la mise en place d’une cellule genre au niveau central et des bureaux genre dans les académies et d’autres cadres de concertation d’action, de veille, d’alerte et d’accompagnement.

À la fin des échanges sur les questions prioritaires, des recommandations ont été formulées, notamment la prise de mesures nécessaires en relation avec les différentes familles d’acteurs pour un démarrage effectif dès le jour de la rentrée, le renforcement de la formation du personnel enseignant et les administrateurs du système ; la systématisation du numérique à l’école et l’effectivité de l’éducation aux valeurs et à la citoyenneté dès la rentrée.

Entre autres recommandations, la prise en compte des préoccupations des organisations syndicales d’enseignants, particulièrement celles relatives à la motivation et à la sécurisation des enseignants. Pour Amidou Diédhiou, secrétaire général national du Sels et porte-parole du G7, il faut prendre des actes forts pour apaiser le climat social. Parmi ces actes, il y a, selon lui, le respect des accords signés avec le Gouvernement en 2018 et l’ouverture de négociation sur les questions nouvelles », poursuit-il tout en se félicitant de la relance du monitoring.

Le Ministre de l’Éducation nationale a assuré que son département accorde une attention à toutes les recommandations, principalement celles liées à l’apaisement du climat social et à la systématisation de l’éducation aux valeurs.

Aux enseignants et aux organisations syndicales, Mamadou Talla exprime sa reconnaissance pour les sacrifices consentis, permettant à notre système éducatif de rester debout.

  « En reconnaissance de ces efforts, je m’engage à ne ménager aucun effort pour contribuer à la satisfaction de vos revendications », a déclaré M. Talla.

Il a aussi exhorté les parents à préparer leurs enfants, afin que dès le premier jour de la rentrée, les cours puissent démarrer.

Le Soleil

Pub