Ramadan : les multiples bienfaits du jeûne sur la santé

0
94

Le jeûne permet de remplacer une source d’énergie du corps par une autre, ce qui permet, entre autres et selon une nouvelle recherche, de perdre du poids efficacement et surtout sans danger. Explications !

Jeûner peut non seulement aider à perdre du poids sans danger mais aussi contribuer à prolonger la durée de vie, améliorer le fonctionnement des processus métaboliques, protéger les fonctions cognitives, améliorer les performances physiques, réduire les cas d’inflammation et protéger contre les maladies cardiovasculaires.

Jeûne intermittent

Il est ici question de “jeûne intermittent”, c’est-à-dire soit de jeûner pendant un certain nombre d’heures par jour – par exemple, 16 heures – tout en se permettant de manger tout ce que l’on veut pendant les heures restantes, soit d’alterner les jours de jeûne total et les jours où aucun aliment n’est interdit (même s’il faut évidemment toujours privilégier les aliments sains).

Le jeûne permet de remplacer une source d’énergie du corps par une autre. Lorsque nous arrêtons de nous alimenter pendant une longue période, le sucre dans lequel le corps puise normalement son énergie devient indisponible. Notre système doit alors identifier un autre type de “carburant”, et commence à convertir certains types de graisse corporelle en acides gras, qui sont facilement absorbés par le sang. Les acides gras, à leur tour, produisent des molécules appelées cétones, que le corps utilise comme nouvelle source d’énergie. 8 à 12 heures de jeûne sont nécessaires pour enclencher ce processus, baptisé “flipping the metabolic switch” par Stephen Anton.Plus sain que d’autres stratégies de régime

Le jeûne intermittent est plus sain que d’autres stratégies de régime, car les cétones exercent peu de stress sur les cellules. L’examen des études existantes par l’équipe américaine a également révélé que, dans l’ensemble, tout type de jeûne intermittent est associé à une perte de poids importante, sans qu’aucune quantité de tissu maigre – qui comprend les tissus organiques, musculaires et osseux – ne soit perdue.

“Un point important à retenir est que nous avons tous la capacité de faire passer notre métabolisme du glucose à l’utilisation des cétones. Et ce changement est extrêmement bénéfique pour notre santé”, explique Stephen Anton. Des recherches effectuées sur des rongeurs ont ainsi démontré que le jeûne pourrait aussi contribuer à prolonger la durée de vie, à améliorer le fonctionnement des processus métaboliques, à protéger les fonctions cognitives, à améliorer les performances physiques, à réduire les cas d’inflammation et à protéger contre les maladies cardiovasculaires.

Attention cependant : les chercheurs américains recommandent de consulter son médecin avant de commencer un jeûne, sous quelque forme que se soit

Facebook Comments