Quand Touba fait plier toute une République (Par Ndiapaly Gueye)

0
294
Advertisement

Politiques, intellectuels, personnels de santé, citoyens lambdas, société civile, journalistes, lanceurs d’alerte, communicateurs traditionnels, sont tous aphones aux nombreux défis de la ville sainte sur les mesures barrières à respecter scrupuleusement pour lutter contre la Covid-19 et ses nombreux types de VARIANTS aussi mortels les uns que les autres.

On nous tympanise sur la fermeture ou le verrouillage de la capitale Dakar en fermant les yeux sur les rassemblements à Touba comme hier le 11 août. Les SÉNÉGALAIS ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes. Il est même suicidaire d’avoir peur de dire les réalités comme telles par peur d’être agressé par une communauté. C’est vraiment indigne d’un peuple qui voudrait aspirer vers l’émergence. Une politique de deux poids deux mesures devraient cesser d’exister dans notre pays.

Publicité

Tous les citoyens, toutes les communautés, devraient être d’égale dignité au sein d’une république normale. Malheureusement, et c’est regrettable, déplorable de le constater et de le vivre instamment et constamment dans mon pays où absolument rien ne va à cause de notre penchant mortel vers l’hypocrisie. Mais Albert Camus ne pouvait pas aussi bien dire : ” Mal nommer les choses, rajoute aux malheurs du monde.” Je condamne vigoureusement ceux et celles qui devraient dénoncer et ont peur de pointer du doigt là où ça ne marche pas. J’en veux aux personnels de santé et au monde de la presse mais surtout à l’opposition.

Ndiapaly GUEYE journaliste indépendant lanceur d’alerte. Email: ndiapalygueye@yahoo.fr

Pub