«Propos injurieux à l’encontre de Serigne Touba» : Le prêcheur Ibrahima Khalil Lo exfiltré de Ngabou

0
369
Advertisement

Le pire a été évité de justesse dimanche à Ngabou, une communauté rurale du Sénégal située au centre-ouest du pays. Des disciples mourides appartenant au « dahira » « Khadimoul Khadim » ont voulu faire la peau au célèbre prêcheur Ibrahima Khalil Lo accusé d’avoir tenu des « propos injurieux et outrageants à l’endroit du fondateur du Mouridisme et de sa confrérie ». 

Selon L’As, son domicile à failli être attaqué n’eut été l’intervention des force de sécurité. En effet, tout serait parti d’une déclaration de Serigne Amsatou Mbacké, fils du troisième khalife général des mourides, Serigne Abdou Ahad qui, dans une déclaration, fustigeait les propos de Ibrahima Khalil Lo sur la célébration du Grand Magal de Touba. 

Très en colère, le chef religieux expliquait que lui personnellement, il ne tolèrerait plus que les détracteurs de Serigne Touba qui vivent dans la ville de Touba profèrent des attaques contre le saint homme. Serigne Amsatou Mbacké affirmait que sa mise en garde était le dernier avertissement à leur égard.

Publicité

Par la suite, rapporte le journal, des disciples mourides sont entrés en jeu. Ces disciples avaient prévu de se rendre hier (dimanche) au  domicile de Ibrahima Khalil Lo, à Ngabou à huit heures, pour lui regretter ses propos. 

A travers des messages audio sur WhatsApp, il était demandé aux membres de venir armés car ils avaient une « mission » à accomplir. Mais, les services de renseignement ont très vite intercepté les messages audio. Ils ont alerté les autorités qui ont très vite intervenu pour faire avorter l’expédition punitive.

Les membres du « dahira » « Khadimoul Khadim » ont par la suite renoncé à l’expédition punitive. Ils ont affirmé avoir déposé plusieurs plaintes contre « les wahabites »  qui s’attaquent au fondateur du Mouridisme sur les réseaux sociaux, mais aucune d’entre elles n’a connu de suite.

PressAfrik

Pub