Procès sweet beauté : Un avocat à la cour enfonce Sonko

2
Advertisement

Hier, mercredi, le Doyen des juges a renvoyé Ousmane Sonko devant la chambre criminelle pour répondre des accusations de viols et menaces de mort portées contre lui par la masseuse Adji Sarr. D’après Me Aboubacry Barro et Me Alioune Badara Ndiaye, Ousmane Sonko a fait une erreur fatale dans ce dossier qui risque de l’envoyer en prison.

« Ousmane Sonko, en refusant de répondre aux questions du juge et du procureur, a opté une mauvaise défense. D’ailleurs, s’il avait accepté de répondre aux questions, il aurait pu bénéficier d’un non-lieu », a déclaré Me Alioune Badara Ndiaye sur les colonnes du journal L’Observateur.

Publicité

Son homologue, Me Aboubacry Barro, va même plus loin. « Il risque d’être condamné, déclaré coupable sans doute. La meilleure défense, c’est de donner son point de vue, de s’exprimer », dit-il. Pou rappel, Ousmane Sonko, face au juge et au Procureur, avait refusé de répondre à la plupart des questions. Lors d’une déclaration, il avait expliqué avoir pris cette posture parce c’est à l’accusatrice d’apporter ses preuves et que le juge et le procureur semblent déjà avoir pris position dans cette affaire.

Pub