Présidentielle 2019 : Macky Sall écarte certains candidats

0
846

Au Sénégal, l’élection présidentielle de 2019 n’a pas encore livré toutes ses surprises. En effet, même avec une baisse de la caution, certains partis politiques risquent de ne pas présenter leur candidat. Pour cause, le Chef de l’Etat a fait adopter ce lundi, en conseil des ministres, un système de parrainage. Il s’agit ainsi d’une imposition aux partis d’avoir au moins 1% du nombre d’inscrits sur le fichier électoral. Ce projet est issu de la révision de la Constitution et du Code électoral.

Une barrière pour certains partis politiques

Selon le Pr Ismaïla Madior Fall, désormais, pour être candidat, il faut remplir certaines conditions. « Le parrainage aujourd’hui c’est 1% du fichier général, ces électeurs doivent être domiciliés dans 7 régions et dans chaque région, il doit y  avoir au moins 2.000 électeurs inscrits», a dit le garde des sceaux.

Le Pr Ismaïla Madior Fall renseigne ainsi que les changements vont s’opérer au niveau du mode de récolte des signatures et la généralisation du parrainage. A ce jour, il ne concernait que les candidatures indépendantes avec notamment 10 000 signatures dont 500 dans 6 régions.

Pour Abdoul Faye, militant de l’opposition, « toutes ces mesures ne pourront pas sauver Macky Sall lors des élections »« Il l’a fait pour écarter des candidats, mais rien ne dit qu’il va gagner..Il aura des adversaires en face » a-t-il martelé au reporter d’Afrikmag.

Avec cette loi, tous les candidats devront se soumettre à la règle. Pour prétendre au siège présidentiel, le candidat devra donc rassembler 62 000 signatures, vu que le fichier électoral comprend 6,2 millions d’inscrits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here