Plus de 307 milliards dépensés en achat de véhicules entre 2012 et 2019

0
277

L’administration publique coûte chère à l’Etat. Le constat est fait par le président de la République, Macky Sall, qui présidait, ce lundi à Diamniadio, le lancement officiel du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama).

Pour le chef de l’Etat, l’administration doit faire sa mue. Elle doit être réformée. C’est ce qui, selon lui, va permettre d’optimiser les dépenses publiques. « Sous ma gouvernance, 2012 à nos jours, nous avons dépensé plus de 307 milliards de F CFA en achat de véhicules pour l’Administration », a regretté le chef de l’Etat. Idem pour les factures téléphoniques de l’administration sénégalaise qui se chiffrent de 16 à 17 milliards de F CFA annuellement. Pour mettre un terme à ce train vie de l’administration qui semble être coûteux au contribuable sénégalais, le président Sall va poser de « nouveaux jalons » allant dans le sens d’optimiser la pratique dans la gestion publique. « Le but de l’administration n’est pas de s’occuper d’elle-même et mettre autant de ressources pour son fonctionnement », a rappelé Macky Sall qui appelle à une rationalisation des ressources de l’Etat qui doivent avoir pour vocation « d’apporter le mieux être aux populations ».

Toujours concernant la modernisation de l’administration, le chef de l’Etat annonce de nouvelles mesures au niveau du recrutement de la fonction publique. Désormais, toutes les nouvelles recrues de l’administration vont subir des initiations d’une durée de 21 jours sur les fondamentaux de l’administration.

L’objectif, selon Macky Sall, est de pousser les agents de l’Etat à cultiver davantage la probité. « Je voudrais réitérer ma forte volonté de bâtir une véritable administration de développement qui assurera pleinement son rôle de locomotive de la performance et de vecteur de la compétitivité. Une telle volonté guide ma décision de faire procéder, désormais, à la formation des nouvelles recrues de l’administration, avant leur recrutement définitif. Il s’agira de leur inculquer la culture de l’Etat, de l’éthique et de la déontologie », a déclaré le président de la République.

Facebook Comments