Pétrole et Gaz sénégalais: les projections de recettes (2023 -2025)

1202
Advertisement

L’année prochaine, si tout se passe bien, le Sénégal devrait être producteur de pétrole et de gaz. L’Etat fait déjà ses projections sur les trois prochaines années. De 2023 à 2025, l’Etat du Sénégal estime à 887 milliards de francs Cfa, ce qu’il devrait tirer de ses deux principaux gisements de Gaz et de pétrole. «Les projections de recettes attendues de l’exploitation des hydrocarbures, provenant des projets GTA et Sangomar, sur la période triennale tablent sur un montant global de 887,68 milliards FCFA», renseigne le ministère des Finances et du Budget.

Pour l’année 2023, ce sont 59,16 milliards FCFA qui sont attendus. 327,28 milliards FCFA pour l’année 2024 et 501,24 milliards FCFA  en 2025. Les projections ont été faites sur la base des hypothèses d’un taux de change à 595,6 FCFA le dollar, du prix du baril du pétrole à 90$ et de 10% du cour du Brent pour le gaz, renseigne le ministère des Finances dans son Document de Programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2023-2025.

Mais, des risques subsistent. Car, expliquent les autorités, «suite aux aléas liés à la gestion de la Covid-19 en Chine et aux perturbations de la chaine approvisionnement et logistique induites par le conflit russo-ukrainien, des risques de glissement des dates de démarrage de la production pour les projets GTA et Sangomar sont prévisibles avec un décalage  potentiel vers 2024.»

Ainsi, ces risques pourraient impacter les premières recettes issues de la production d’hydrocarbures, indiquent les autorisé. «Ce sujet connait un suivi rapproché des services concernés en vue d’une adaptation du cadrage budgétaire», explique le ministère des Finances dans son document.

Pub