Passeports diplomatiques : la commission ad hoc dit disposer de «Suffisamment d’éléments»

0
153
Advertisement

Les députés El Hadj Mamadou Sall et Boubacar Biaye, cités dans une affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques et de visas, ont été entendus, vendredi par leurs collègues, membres de la Commission ad hoc chargé de statuer sur la demande de leur immunité parlementaire. A travers une note parvenue à la rédaction de lesoleil.sn, Aymérou Gning, président de ladite commission, estime que celle-ci  dispose de « suffisamment d’éléments» pour déposer son rapport à la plénière.

«La commission ad hoc s’est réunie ce jour, vendredi 29 octobre 2021, pour auditionner les députés El Hadj Mamadou Sall et Boubacar Villiemmbo Biaye cités dans l’affaire des passeports diplomatiques », a-t-il fait savoir dans un communiqué ». M. Gning ajoute : « à la suite de cette audition, la commission ad hoc dispose de suffisamment d’éléments pour présenter son rapport à la plénière qui sera convoquée dans les meilleurs délais».

L’Assemblée nationale a constitué, vendredi dernier, une commission ad hoc chargée d’examiner la demande adressée par la justice à son président, Moustapha Niasse, en vue de la levée de l’immunité parlementaire des députés impliqués dans une affaire de trafic présumé de passeports diplomatiques et de visas.

Publicité

La nouvelle instance a été mise sur pied à la suite d’une saisine du garde des Sceaux, ministre de la Justice, qui a transmis à M. Niasse un courrier du procureur général près la Cour d’appel de Dakar, le 4 octobre dernier.

Le Procureur demande aux députés de lever l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et El Hadji Mamadou Sall, afin qu’ils puissent être légalement entendus par les enquêteurs, rappelle un rapport de la commission des lois, de la décentralisation, du travail.

Le Soleil

Pub