Ousmane Sonko remobilise les troupes pour les prochaines élections

1099
Advertisement

Après la proclamation des résultats provisoires, l’heure est au bilan et aux projections dans le camp de la coalition Sonko-Président. Loin d’appeler à une quelconque manifestation, Ousmane Sonko remobilise les troupes et prépare les prochaines échéances électorales, notamment à travers une tournée nationale et internationale.

Le leader de la coalition SonkoPrésident a passé au crible le processus électoral qui a conduit à la victoire de Macky Sall. Selon le journal “EnQuete”, il dénonce ‘’un scrutin piégé en amont du processus électoral’’. Ousmane Sonko déplore ‘’plusieurs entraves dans le dispositif électoral et des tentatives de détourner les citoyens de ce moment décisif’’. Et ne va pas par quatre chemins pour recenser toutes les anomalies du processus électoral qui, selon lui, n’avaient d’autres fins que la réélection du président sortant. La création illégale de bureaux de vote, en plus du déplacement du nombre d’électeurs par bureau, associée au gonflement artificiel de la population électorale sont, aux yeux du leader de Pastef, des faits à déplorer dans un pays démocratique. De sa première participation à l’élection présidentielle, il retient un étouffement de l’expression de ces milliers de Sénégalais qui se sont vus privés de leur droit de vote. Un aspect qui aurait empêché la mobilisation d’une opposition à même de mettre en ballottage le président sortant aux quatre coins du Sénégal. En direction du président Macky Sall, il déclare : ‘’Le triomphe restera sans gloire pour le vainqueur.’’ Car il est convaincu que l’ensemble des Sénégalais ont manifesté leur volonté de voir la fin d’un système en proie à la corruption.

Publicité

Ousmane Sonko n’a pas manqué de saluer la maturité du peuple sénégalais qui, massivement, est sorti choisir un leader pour son pays. Et ce, dans le calme et la sérénité. Pour le plus jeune des cinq candidats, la jeunesse sénégalaise a fortement contribué au taux de 66 % de participation. A ce sujet, il déclare : ‘’Parfois, jusqu’à des heures indues, notre convoi a été accueilli par des milliers de Sénégalais assoiffés de changement. De Dakar à Bignona, de Thiès à Matam, de Dagana à Kédougou, nous avons entendu battre le cœur du peuple sénégalais.’’

Pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here