Ousmane Sonko : « Moi, personne n’est mon chef dans l’opposition »

0
236

Le président du parti Pastef suite à sa visite dans les zones inondées de la banlieue hier, a réagi au débat sur le statut de l’opposition agité ces derniers jours. « Vu la situation actuelle du pays, il est indécent de prétendre allouer 2 milliards à un chef de l’opposition.

La preuve, ma démarche n’est pas la même que celle de beaucoup d’opposants. Je ne demande d’autorisation à personne et personne ne parle en mon nom », a martelé Ousmane Sonko repris par le quotidien Enquête. A l’endroit du président Macky Sall, ajoute-t-il, « au soir de la présidentielle de 2024, il ne sera plus président et il devra rendre compte.

D’aucuns me diront qu’il faut plutôt négocier, le rassurer. Nous leur répondons que nous ne sommes pas là pour négocier avec qui que ce soit, ni pour rassurer qui que ce soit. Nous ne négocierons rien et avec personne sur le dos du peuple », jure le leader de Pastef.

Facebook Comments