Ousmane Sonko: « La charte de non violence est un moyen de museler l’opposition »

0
99
Advertisement

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko a évoqué ce mercredi, la charte de non violence et les nombreuses fois où il a été attaqué par des membres du gouvernement. Il estime que c’est eux, qui devraient d’abord la respecter.

« Nous sommes attaqués de tous bords depuis 2015. Jamais, vous n’avez vu Pastef ou des membres de l’opposition attaquer les membres du pouvoir. Jamais vous n’avez vu Pastef saboter un meeting du pouvoir. Alors qu’au contraire, à chacun de nos déplacements, nous sommes persécutés, attaqués.

Chaque fois, nous sommes victimes de la violence des membres du gouvernement. Pourquoi nous faire signer une charte de non violence ? Alors que la violence vient d’eux
 », se demande-t-il.

Publicité

D’après Ousmane Sonko, le Sénégal n’a jamais eu de Président aussi violent que Macky Sall. « Nous sommes à un point où chaque membre du gouvernement qui attaque Sonko, est félicité par Macky Sall. Il ne fait rien pour apaiser la tension. Vous l’avez une fois vu condamner une attaque perpétrée à mon encontre ? Ca n’arrivera jamais », insiste Ousmane Sonko.

Le leader de Pastef pense que cette charte est un moyen de museler l’opposition. « Nous avons déposé plusieurs plaintes après avoir subi des violences. Mais, il n’y a jamais eu d’enquête. Alors, qu’est ce que cette charte peut régler que la Constitution et les lois ne peuvent pas régler ? », rappelle-t-il.

Pub