«Ousmane Sonko, cet homme devient dangereux pour le Sénégal» (Mamadou Lamine Massaly)

0
Advertisement

La diversion ne passera pas ! Jamais, le Sénégal n’a eu un opposant aussi bizarre, saugrenu, singulier et si tragiquement limité. L’on n’aurait jamais cru que le Sénégal aurait un opposant de la trempe de Sonko, un hâbleur inculte, fanfaron et camelot qui n’excelle que dans des énormités et dans l’abjecte polémique.

Que d’énormités, de stupidités et de vilenies ne sortent de la bouche du leader du Pastef. C’est une terrible tragédie nationale. Il n’a aucune retenue, aucune culture étatique, aucune intellection. Avec lui les bourdes et les déclarations burlesques se succèdent. Quand Sonko parle, les propos sont si bidons et bouffons que le souffle du vent semble s’immobiliser pour ne pas provoquer une tornade de bêtises.

Publicité

Du temps de Diouf, de Me Wade, ces chefs d’Etat avaient une opposition respectée pour sa carrure et son sens de retenue. Mais Sonko est une calamité. Sans retenue, il est rustre, impulsif et maniaco-dépressif avec des sorties grotesques dont il se délecte. Cette opposition avec Sonko a plus de pitres politiciens que d’Hommes d’Etat, plus de polémistes et diabolisateurs à gage. Elle n’a pas de fertiles dialecticiens.

Dans cette opposition avec Sonko, il n’y a que des politiciens qui pensent aux élections suivantes et non des « hommes d’Etat qui pensent aux générations futures », aurait dit Churchill. Sa déclaration en dit long sur la panique qui le met dans un état de tourment. Il a peur, et c’est manifeste. Il est un intrus dans le jeu politique. Il n’est à l’aise que dans la manipulation, l’injure et la calomnie.

Que FORCE RESTE A LA LOI. Car la parole diaphane, foudroyante et grave de Sonko a des effets dans la conscience publique. Il est comme une mouche qui coche. Il est dangereux pour le Sénégal et les Sénégalais.

Le mensonge est pour « Sonkonnerie », ce que le lait maternel est pour le bébé. Il s’en est servi pour devenir député en 2017, pour se classer 3e à la présidentielle de 2019, pour devenir Maire de Ziguinchor en 2022. Alors, ce n’est pas maintenant qu’il va lâcher cette mamelle du mensonge qui l’a politiquement propulsé.

Nettoyez vos oreilles, ce jeune n’est pas à son dernier coup d’essai.

Mouhamadou Lamine Massaly
PCA ONFP
PRÉSIDENT DU PARTI UNR

Pub