Offres d’Orange: le DG de l’ARTP dévoile les nouvelles propositions

0
387

Orange Sonatel a fini par lâcher du lest sur ses offres illimix introduites sur le marché le 22 juillet dernier en proposant de nouvelles offres alternatives. Et c’est l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) qui en a fait l’annonce face à la presse, ce mercredi 26 août 2020.

« Tenant compte de l’injonction relative à la suspension à titre temporaire des offres décriées, Sonatel a proposé l’introduction  sur le marché de nouvelles offres alternatives dont une à dominante voix à 2200F et une autre à dominante data à 5500F« , a soutenu le DG de l’ARTP Abdou Ly. 

L’Autorité régulation d’expliquer qu’il est « au profit du consommateur, les prix des deux offres décriées sont passées, pendant la période de l’instruction des plaintes, respectivement: de 1900F à 4500F et finalement à 2200F pour l’offre à dominante voix avec 50 minutes de communications voix tous réseaux en sus et une baisse du volume data. De 5900F à 7500F et à 5500F pour l’offre à dominante data avec 3Go de data en sus et une baisse du volume de communications voix« . L’ensemble de ces mesures devraient permettre selon le Dg de l’Artp « aux consommateurs de disposer d’une large palette d’offres lui permettant d’exercer un libre choix en fonction de ses usages et de son budget;  à l’opérateur de réajuster ses offres en tenant compte des préoccupations du grand public tout en conservant la liberté de suivre la dynamique concurrentielle du marché et en veillant à la qualité des services fournis ; au secteur des télécommunications de préserver la valeur du marché, principal atout pour poursuivre les investissements nécessaires au développement technologique et à la promotion de l’innovation dans les services numériques de qualité et adaptés aux besoins de toutes les couches de la population sénégalaise. » 

Toutefois, il n’a pas donné de date de publication de ces nouvelles offres par l’Opérateur Orange. Et ce dernier n’a pas encore communiqué sur ça.
 De l’avis du DG Abdou Ly, même si la loi confère aux opérateurs la liberté de fixer librement leurs offres et le prix de celles-ci, l’ARTP exerce un encadrement spécifique sur le marché de détail des télécommunications. 
 » Cet encadrement se manifeste par la fixation d’obligations spécifiques à SONATEL à travers sa filiale Sonatel Mobiles (seul opérateur déclaré puissant sur les quatre marchés pertinents de détail), l’encadrement des promotions, l’amélioration de la dynamique concurrentielle sur le marché de la téléphonie mobile, la création d’un espace économique au profit des opérateurs concurrents, la mise en place de la portabilité des numéros mobiles etc… Ces différents outils régulatoires mis en œuvre ont permis une baisse continue des tarifs des services de télécommunications, ce qui confère à nos populations les tarifs les plus bas de la CEDEAO et parmi les plus bas d’Afrique.« , affirme le DG de l’ARTP.

L’Autorité de régulation de terminer ses propos sur la qualité de service qui constitue un défi qui est une exigence pour l’ensemble des opérateurs, tant cette qualité de service est décriée tous les jours. 

«  J’ai rappelé aux opérateurs leurs obligations en matière de couverture et de qualité de service et nous devons tous comprendre (ARTP et opérateurs) que nous avons une obligation de résultats. Des engagements ont été pris par les opérateurs, les équipes de l’ARTP assurent le suivi« , met en garde monsieur Ly.

Pressafrik

Facebook Comments