Notre parole est et restera toujours sacrée (Abdoulaye Bocar Lom)

131
Advertisement

Que c’est salutaire de toujours prendre le soin de réfléchir plusieurs fois avant de se prononcer sur quoi que ce soit. Le temps d’observation dans lequel nous étions plongés mon équipe et moi s’achève enfin. 

Suite à la publication des listes officielles des candidats de la coalition Yewwi Askane Wi, nous avions jugé nécessaire de nous concerter et de discuter sur la position que nous devrions adopter par rapport à la suite. 

Publicité

Il convient, de prime abord, de montrer ici clairement notre déception de constater que la coalition YAW n’a malheureusement pas été à la hauteur des attentes des populations de Matam et du Fouta d’une manière générale. Dans mon article précédent, je tirais sur la sonnette d’alarme afin d’attirer l’attention des leaders de YAW sur la nécessité à accorder plus de considération à cette partie reculée et oubliée du Sénégal en investissant ses braves hommes et femmes, fils et filles du terroir pour représenter dignement la région du fouta à l’assemblée nationale.
Cependant, nos appels répétitifs n’avaient malheureusement eu l’écho favorable tant nous avions à faire qu’avec des leaders qui se préoccupent plus de leur sort et de celui de leurs plus proches collaborateurs que de principes d’équité et d’égalité de tous les segments de la coalition.

Face à une telle forfaitaire, on ne peut sentir que déception et colère. Car l’espoir était immense et l’investissement que nous avons fourni pour faire entendre la cause de YAW à travers les contrées les plus reculées du Sénégal était grand. 

Dès lors, ayant fait ce constat général, que devons-nous faire ? De multiples alternatives se sont présentées à nous, mais ensemble, pour des raisons de loyauté et de dignité non négociables, nous avons décidé de ne point répondre à la forfaiture par une autre.
Two wrongs don’t make a right. 

Notre engagement dans YAW est un engagement sincère caractérisé par cette parole donnée que nous considérons sacrée…
Signer la charte de YAW revient, pour nous, à donner sa parole et à tenir sa parole quelles que soient les circonstances défavorables. Nous savons nous oublier pour sauver l’ESSENTIEL.

Pour le respect et l’honneur à la parole donnée, nous invitons ainsi toutes les populations de Matam et du Fouta à voter pour YAW; notre invite s’adresse plus particulièrement aux militants et sympathisants de YONTII. Car, à notre sens, voter YAW est le moindre mal comparé à l’adversaire en face, la coalition BBY, bien que l’espoir suscité par YAW est quel que peu mitigé.

La coalition BBY ne fait guère mieux, au contraire elle s’est illustrée, comme à l’accoutumée, de la pire des manières vis à vis des foutankobé. Face à cette situation de honte, nous avons ainsi choisi d’accorder notre confiance à YAW car, la situation dans le Fouta est assez particulière.
A Thilogne par exemple, ville où j’étais candidat pour la coalition YAW aux dernières échéance locales, sept candidats étaient en lice; aujourd’hui, tous les six se sont rangés derrière BBY laissant YAW la seule et véritable opposition dans cette contrée.   

C’est aussi, en partie, pour combattre cette politique de Macky Sall et ses collaborateurs que nous appelons à voter pour YAW.

En accordant cette dernière once de confiance envers cette coalition, nous osons espérer timidement qu’elle comprendra nos frustrations et essayera de rectifier le tir dans l’avenir. Mais pendant ce temps, comme à l’accoutumée, je lance cet appel solennel à tous les foutankobé de faire bloc pour lutter farouchement contre cette politique désastreuse de BBY dans notre région.

Abdoulaye Bocar Lom
Président du Mouvement YONTII
Auteur de S’engager pour sa ville, mon amour pour Thilogne

Pub