Nitdoff assume ses propos devant les enquêteurs

1
Advertisement

Arrêté sur ordre du procureur de la République et placé en garde à vue à la Sûreté urbaine (SU) de Dakar, le rappeur et activiste Nitdoff est poursuivi pour appel à l’insurrection, à la violence et à la désobéissance aux institutions, outrage à magistrat, menaces de mort à l’encontre des autorités judiciaires et injures publiques.

Face aux enquêteurs, après avoir confirmé l’authenticité de la vidéo, le rappeur a été interrogé sur ses propos concernant le 3e mandat et ses attaques envers les personnes qui soutiennent Macky Sall pour cette 3e candidature. Selon Libération, Nitdoff a déclaré, devant les enquêteurs, que les personnes dont il parlait, ceux qui théorisent le 3e mandat, sont les ennemis du peuple.

Publicité

Précisant n’avoir jamais parlé du président Macky Sall, il déclare que s’il voulait le faire, il le ferait. «Si je devais parler du Président, j’allais le faire car je n’ai pas peur de lui », a-t-il déclaré, ajoutant que les hommes qui soutiennent ce 3e mandat doivent être mis hors état de nuire. Concernant l’appel à l’insurrection, le rappeur soutient également que Aliou Dembourou Sow, Kaliphone ou encore Ameth Suzanne Camara ont dit pire que lui sans être inquiétés.

Pub