Musulmans persécutés en Inde : Serigne Mountakha Mbacké hausse le ton et menace

63
Advertisement

Serigne Mountakha Mbacké apporte son soutien aux musulmans qui sont victimes de violentes discriminations en Inde depuis des années. En effet, Serigne Mountakha Mbacké condamne fermement les actes de barbarie et les crimes commis sur les musulmans à New Delhi.

Ainsi, Touba exige à l’ambassadeur de la République de l’Inde au Sénégal de présenter des excuses publiques aux musulmans, et appelle le gouvernement indien à éviter à l’avenir de blesser la sensibilité des musulmans. A défaut, le khalife général des mourides menace de recommander publiquement à tous ses disciples vivant au Sénégal et dans la Diaspora de boycotter les produits d’origine indienne, annonce seneweb.

Publicité

« Depuis des années, les musulmans, vivant en Inde, subissent toutes sortes de torture, d’abus, d’oppression et de persécution de la part du parti au pouvoir dirigé par Narendra Modi. Répression, saccage, interdiction des filles voilées de fréquenter les écoles et les universités, démolition de maisons et de mosquées et tueries », lit-on dans un document signé, hier mercredi, par le porte-parole de Serigne Mountakha Mbacké.

Selon Serigne Mountakha Mbacké, ces actes barbares ne s’expliquent à tort que par leur foi en Allah et en son Prophète PSL. Cette islamophobie pratiquée par les hindous extrémistes a atteint, dit-il, son paroxysme. Touba a également condamné fermement les déclarations de Naveen Jindal, le porte-parole du parti Bharatiya Janata au pouvoir en Inde.

« En effet, des propos d’une indécence incommensurable ont été proférés à l’endroit du meilleur des créatures, le Prophète Muhammad PSL. La confrérie Mouride dénonce et condamne avec la plus grande fermeté les déclarations de Naveen Jindal, le porte-parole du parti Bharatiya Janata au pouvoir en Inde.

Notre vénéré Cheikh Ahmed Al-Khadim vouait un amour profond et inégalable à l’élu Seydina Mouhammad, que la prière et la paix d’Allah soient sur lui, et suivait scrupuleusement la voie qu’il a tracée. S’en prendre à l’image du Messager de Dieu, Muhammad – que la prière et la paix de Dieu soient sur lui – est une ligne rouge à ne pas franchir », condamne Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre au nom de Serigne Mountakha Mbacké.

Pub