Moustapha Niass: « Je serai toujours avec vous tant que je vivrai »

77
Advertisement

Après 10 ans à la tête de la présidence de l’Hémicycle, Moustapha Niasse a fait ses adieux, hier, lors de la clôture de la session ordinaire unique de l’année 2021/2022 de la 13e législature. L’Assemblée nationale du Sénégal a clos, hier, après le débat d’orientation budgétaire 2022, en présence du Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, sa session ordinaire annuelle. C’était ainsi la dernière séance des députés de la 13e législature.

Une occasion choisie par le Président Moustapha Niasse pour faire ses adieux après 10 ans à la tête de la présidence de l’Hémicycle. Le moment était solennel et teinté d’émotions. La seule fausse note, c’est l’absence, à l’Assemblée, des députés de l’opposition membre de la coalition « Yewwi Askan Wi » (Yaw). Seul Serigne Mansour Sy Djamil était présent. Malgré cet état de fait, Moustapha Niasse a livré un discours émouvant. « Je vous quitte sans vous quitter. Le cœur sera toujours avec moi.

Publicité

Donc, vous, députés de l’opposition et de la majorité, vous serez toujours dans mon cœur. Je serai toujours avec vous tant que je vivrai. La retraite n’est pas la fin d’une vie. Au contraire, c’est une nouvelle vie qui commence et qui est alimentée à la fontaine inépuisable de l’expérience, du savoir et surtout de l’ouverture pour aider tous ceux qui en auront besoin », a déclaré Moustapha Niasse sous les applaudissements nourris des députés de la majorité présidentielle. Poursuivant son discours, il a rendu un hommage au Président de la République, Macky Sall, pour, dit-il, la confiance qu’il lui a toujours accordée.

« Je lui renouvelle mon amitié, je lui renouvelle ma confiance et mon engagement dans le combat qu’il mène, chaque jour, pour le Sénégal et les Sénégalais. Le Président de la République est une Institution et c’est Dieu qui lui a accordé le pouvoir. Il n’y a que Lui qui peut le reprendre », a soutenu le Président Niasse. Il a, cependant, ajouté que la démocratie implique qu’on écoute tout le monde, que l’on tienne compte des avis des uns et des autres dans l’ouverture, dans la transparence et dans le calme et la sérénité. Moustapha Niasse, après avoir salué les différentes médiations qui ont poussé les membres de l’opposition, réunis autour de la coalition Yaw, à revenir à la raison, a prié pour que les élections législatives se déroulent dans le calme. « C’est le peuple qui décidera et qui choisira, mais je ne souhaite pas qu’il ait une Assemblée monocolore. L’Assemblée doit être plurielle, avec une majorité parlementaire. L’opposant n’est pas un ennemi. Nous devons nous respecter mutuellement », a-t-il indiqué tout en souhaitant la victoire à la majorité présidentielle.

La rénovation de l’Assemblée nationale
Par ailleurs, Moustapha Niasse a annoncé que la coopération de l’Assemblée nationale avec la République de Corée, par le biais de l’agence Koica, a porté ses fruits. Il y a eu, selon lui, un financement de trois milliards de FCfa qui permettra la rénovation du Parlement. La convention, a-t-il informé, va être bientôt signée entre le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération et les autorités coréennes. La période couvrira jusqu’à l’année 2026.

Avec ce projet, il est prévu, d’après le Président Niasse, la mise en place d’un système de conférence audio et d’interprétation simultanée, l’installation de nouveaux mobiliers pour les députés dans l’Hémicycle et dans leurs bureaux ainsi que dans les salles de réunions des commissions permanentes. En sus, le projet Koica comprend la numérisation des résultats des activités législatives et l’amélioration de l’accessibilité aux informations législatives pour les chercheurs, les étudiants et les doctorants.

Pub