Moustapha Diakhaté sur la répression des manifestants: “Il ne faut pas ajouter de la colère au calvaire des inondations”

0
201
Advertisement

Les  sinistrés de la banlieue ont barré, ce dimanche 22 août, l’autoroute à péage, pour exiger l’évacuation des eaux pluviales. D’ailleurs, le cortège du ministre de l’Intérieur, qui se rendait dans les zones inondées, a été bloqué. Les forces de l’ordre ont tiré plusieurs grenades lacrymogènes mais sans succès. 

Pour l’ancien président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, Moustapha Diakhaté, l’heure n’est pas à la répression, mais plutôt au dialogue. «Pour l’évacuation des eaux pluviales, les populations de Tivaoune-Diacksao occupent  l’autoroute à péage. Le président de la République doit instruire les forces de défense et de sécurité de ne pas recourir à la violence pour libérer l’autoroute. Il faut privilégier le dialogue avec les populations, au lieu de réprimer leur légitime colère», a-t-il mis en garde.

Publicité

Selon l’ancien compagnon de Macky Sall, «il ne faut pas ajouter de la colère au calvaire des inondations».

Pub