Moussa Sow, nouveau patron de la COJER: «Je savais que je n’allais pas durer en prison »

0
329

Moussa Sow,fraîchement nommé coordinateur national de la convergence des jeunesses républicaines, l’enfant de Labgar, lointaine bourgade du Djolof, aux lendemains  d’événements malheureux a été placé sous mandat de dépôt pour complicité de tentative de meurtre. Une une histoire difficile a rencontre qu’il qualifie lui même d’erreur. 

 “Mon seul tort était c’est d’avoir dirigé le groupe qui a eu des altercations  avec le maire de Labgar, Idrissa Diop. J’étais avec quelqu’un qui était dans mon groupe qui a poignardé le maire je ne savais meme pas qu’il était armé. Nous n’avions pas l’intention de faire du mal car je ne suis pas violent. Il y’a eu un malentendu  dans la composition du comité électoral de 2017”, se désole le jeune dans les colonnes de l’Obs. 

 Revenant sur son bref séjour carcéral, Moussa Sow dira que “je savais que je n’allais pas duré en prison car je n’avais absolument rien fait. C’était un complot  que les gens ont orchestré pour que je sois arreté. Mais c’est du passé. Il n’y a plus de rancune entre nous.”  Il faut  ajouter que le nouveau patron de la Cojer a été arreté le 17 juillet puis relacher le 06 aout 2017.

Facebook Comments