Mouhamadou Matar Cissé : “le taux d’électrification rurale est de 42%…”

0
89

Le taux d’électrification rurale est passé de 24% en 2012 à 42,3%, en 2018. La précision est faite par le ministre du Pétrole et des Energies renouvelables, Mouhamadou Makhtar Cissé.

S’exprimant en marge de l’atelier de restitution du Plan d’actions de la Lettre de politique de développement du secteur de l’Energie (LPDSE 2019-2023), ce vendredi, 25 octobre, il s’empresse de rectifier : « On m’a fait dire un taux que je n’ai jamais sorti. Je parlais du taux d’électrification générale. On l’a pris pour celui de l’électrification rurale. La moyenne africaine, au Sud du Sahara, est à 30%, (électrification globale). Pour le Sénégal, on est à 63% ».

Accélérer le processus pour l’accès universel à l’électricité en 2025

Poursuivant, il note « des disparités (par rapport) à l’électrification urbaine, qui est à plus de 90% ». C’est ainsi, indique-t-il, que « l’autre priorité concerne l’accès universel à l’électricité en 2025. Même si d’importants progrès ont été réalisés, il n’en demeure pas moins que le milieu rural reste un important défi, qui mérite toute l’attention du gouvernement ».

D’ailleurs, renchérit le ministre, « la stratégie d’opérationnalisation de l’accès universel à l’électricité est en cours d’actualisation ». Dans ce sillage, il est prévu prochainement des consultations « pour regrouper l’ensemble des acteurs pour la mobilisation des financements ». Lesquelles devront aboutir à « une rencontre avec les bailleurs pour capter tous les financements (en vue) de l’atteinte de l’objectif à l’horizon 2025. Parce que, l’accès à l’électricité est devenu un droit et de plus en plus les populations n’accepteront pas d’être dans l’obscurité. Il nous faut accélérer le processus pour vraiment y arriver ».

Facebook Comments