Mor Talla Guèye alias Nit Doff :  » Je ne veux ni poste ni salaire… »

156
Advertisement

« Je ne veux ni poste ni salaire. Je n’attends aucun profit de mon engagement, si ce n’est la victoire de la vérité face au mensonge. »

Je n’ai aucun compte monétisé, je ne gagne aucun franc des sorties que je fais. Je ne reçois ni transport ni chèques venant de qui que ce soit. Cela fait 14 ans au-devant de la scène, je tiens le même discoure et j’ai mené le même combat.

Publicité

Si aujourd’hui, je plaide pour le Président Ousmane Sonko, c’est parce qu’il incarnetoutes les valeurs que j’attendais d’un Leader politique. Toute ma richesse, c’est ma foi et ma dignité. J’ai longtemps souffert des injustices du passé, des assassinats, des guerres civiles créées de toutes pièces des rebelles armés, avec des fausses causes qui cachaient la stratégie du diviser pour mieux régner, des présidents choisis pour nous mais qui roulent pour nos oppresseurs, en leur octroyant toutes nos richesses et en assassinant tous ceux qui s’y opposaient.

Toutes ces choses que les colons et les puissances étrangères ont fait subir à mon peuple grâce à leurs complices à la peau noire mais traîtres a l’intérieur, rien qu’en y pensant, en lisant les livres d’histoire ou en suivant les documentaires non falsifiés, j’en souffre toujours d’ailleurs.

Donc, si je vois quelqu’un qui débarque avec cette même souffrance, cette même dignité et cette même envie de rendre l’Afrique meilleure, de donner de l’espoir aux enfants du continent, c’est non seulement pour moi un devoir de le soutenir mais également, un honneur de faire partir de ceux qui restent debout avec lui, face à cette mafia, ce système corrompu et ces traîtres de la République, qui ont ligoté et vendu leurs frères et sœurs africains.

Nous avons longtemps assisté à une manière de faire de la politique qui n’était rien d’autre que de s’organiser en bande de malfaiteurs bien structurés qui pillent, détournent et s’enrichissent sans gêne ni honte sur le dos du bas peuple.

Nous avons vu beaucoup qui avaient la possibilité et les moyens de les dénoncer ou de les stopper, mais qui ont préféré se taire ou même profiter de ce système d’esclavagisme moderne pour eux, et même s’enrichir a leur tour. A un moment donné, il s’agit de prendre ses responsabilités et de venir peser sur la balance du côté des vrais Patriotes qui souhaitent que tout cela cesse.

Que tous les Sénégalais puissent avoir les mêmes chances. Qu’être politicien ne soit pas synonyme de s’enrichir illicitement et rapidement. Que ceux qui dirigent aient un vrai comportement d’homme d’Etat, avec de l’éthique et le vrais sens du Patriotisme. »

Mor Talla Guèye alias Nit Doff

Pub