Mondial 2022 : André Ayew envoie le Ghana en barrages !

0
230
Advertisement

C’était décidément un dimanche de polémiques arbitrales dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022… Quelques heures après la RD Congo, le Ghana s’est emparé du 6e billet pour les barrages en bénéficiant lui aussi d’un penalty litigieux pour remporter la «finale» du groupe G face à l’Afrique du Sud (1-0) devant son public à Cape Coast. La pilule sera difficile à avaler pour les Bafana Bafana qui ont longtemps fait la course en tête dans cette campagne et qui sont finalement coiffés sur le fil par le Ghana seulement… au nombre de buts marqués (même total de points, même différence de buts) !

Dos au mur face à des Sud-Africains qui pouvaient se contenter du nul, les Black Stars tentaient progressivement de prendre les choses en main, mais Jordan Ayew subissait la puissance de Mashego dans la surface, tandis que Kyereh, rapidement entré en jeu après la blessure de Kudus, dévissait complètement sa frappe en bonne position.

Publicité

Un penalty très discutable…

Au fil des minutes, les hommes de Milovan Rajevac avaient de plus en plus de mal à trouver des espaces dans la défense adverse. Mais tout basculait sur un corner lorsque l’arbitre sifflait un penalty très contestable après une très légère poussette de De Reuck sur Amartey qui le bernait en se jetant. Le genre de fautes très rarement sanctionnée… André Ayew ne se posait pas de questions et transformait la sentence (1-0, 33e).

Après ce coup du sort, les Sud-Africains peinaient à emballer la partie et le second acte se révélait d’abord haché avec de multiples fautes, une physionomie qui convenait bien aux Ghanéens. En leader, Tau tentait de sonner la révolte mais Wollacott se saisissait sans difficulté de sa frappe après une belle incursion, puis l’arbitre ne bronchait pas lorsque l’attaquant d’Al Ahly s’écroulait dans la surface après une perte de balle de Djiku.

Les hommes d’Hugo Broos étaient obligés de prendre des risques et Suelemana, dans tous les bons coups, aurait pu en profiter, mais l’ailier de Rennes manquait de réalisme à plusieurs reprises et manquait notamment le cadre alors que Williams était sorti de son but. Les visiteurs poussaient énormément dans les dernières minutes, mais le Ghana tenait bon avec beaucoup de générosité. Il aura donc fallu ce penalty très discutable pour faire basculer cette «finale». Triste…

Le classement final : Ghana 13 pts (+4, 7 buts marqués), Afrique du Sud 13 pts (+4, 6 buts marqués), Ethiopie 5 pts, Zimbabwe 2 pts

Pub