Meurtre de Mamadou Barry : Un suspect arrêté !

0
488

L’enquête sur la mort du Guinéen, Mamadou Barry, tué à Rouen avance. En effet, nous renseigne lexpress.fr, un suspect a été interpellé.

Les faits se sont déroulés ce vendredi, jour de la finale opposant le Sénégal à l’Algérie. Pris pour un Sénégalais, il sera battu à mort par des Algériens. Père de famille de 31 ans, Mamoudou Barry a été agressé à Canteleu, provoquant l’indignation. Pris en charge par les secours, il est mort samedi, peu après son hospitalisation au CHU de Rouen.”Les faits auraient été commis entre 20 et 21h, sous réserve du résultat des investigations à venir“, a indiqué le Procureur de Rouen, Pascal Prache.

Selon plusieurs médias, dont France 3 Normandie, il aurait été pris à partie, alors qu’il était au volant de sa voiture. Il a été “victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui a causé des lésions cérébrales et l’a mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet“, assure une source policière.

“Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir“
Et selon toujours nos confrères, le jeune chercheur guinéen a été pointé du doigt par son agresseur, à hauteur d’un arrêt de bus, alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse, ce même vendredi, vers 20 h 30… “L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : ‘Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir’”, a fait savoir Kalil Aissata Kéita, enseignant-chercheur à l’Université de Rouen, lui aussi Guinéen et “ami proche” de la victime. L’agresseur était “de type maghrébin, mais on ne sait pas si c’est un Algérien“, a précisé Kalil Aissata Kéita, qui a néanmoins parlé d’une “agression raciste“.

Les faits se sont déroulés ce vendredi, jour de la finale opposant le Sénégal à l’Algérie. Pris pour un Sénégalais, il sera battu à mort par des Algériens. Père de famille de 31 ans, Mamoudou Barry a été agressé à Canteleu, provoquant l’indignation. Pris en charge par les secours, il est mort samedi, peu après son hospitalisation au CHU de Rouen.”Les faits auraient été commis entre 20 et 21h, sous réserve du résultat des investigations à venir“, a indiqué le Procureur de Rouen, Pascal Prache.

Selon plusieurs médias, dont France 3 Normandie, il aurait été pris à partie, alors qu’il était au volant de sa voiture. Il a été “victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui a causé des lésions cérébrales et l’a mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet“, assure une source policière.

“Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir“
Et selon toujours nos confrères, le jeune chercheur guinéen a été pointé du doigt par son agresseur, à hauteur d’un arrêt de bus, alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse, ce même vendredi, vers 20 h 30… “L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : ‘Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir’”, a fait savoir Kalil Aissata Kéita, enseignant-chercheur à l’Université de Rouen, lui aussi Guinéen et “ami proche” de la victime. L’agresseur était “de type maghrébin, mais on ne sait pas si c’est un Algérien“, a précisé Kalil Aissata Kéita, qui a néanmoins parlé d’une “agression raciste“.

Facebook Comments