Mboumba, une commune dans l’obscurité (Mamoudel Bocoum)

0
195
Advertisement

Travailler, se déplacer… A la nuit tombée, à Mboumba, tout devient plus compliqué. L’absence d’eclairage public surtout à l’entrée de la ville est indigne de Mboumba. Cette commune réputée pour son statut de capitale des Almamy ne mérite pas cela. A la tête de cette commune de Mboumba depuis 2009, le maire Sadel Ndiaye a-t-il montré son échec dans ce domaine ? En tout cas les populations de Mboumba sont mécontentes de cette situation.

Réputé pour son statut de capitale des Almamy depuis l’ère de la colonisation, Mboumba est un village historique, longtemps côtoyé par les Blancs. Aujourd’hui cette commune refuse de tendre vers le développement. Car comment comprendre en ce 21e siècle, Mboumba, une fois la nuit tombée est plongée dans le noir. L’étranger qui arrive la première fois au garage de Mboumba est frappé par l’obscurité qui prévaut sur les lieux avec une absence notoire d’éclairage public.

Publicité

Une situation qui ralentie l’activité économique surtout au niveau du garage qui est même la vitrine de Mboumba. Ce qui pousse les commerçants à baisser rideaux à cause de l’insécurité.

Paradoxalement des localités situées a quelques kilomètres de Mboumba, Gadiobe, Thikite, Boke Dialloube, disposent d’éclairage public. Ces zones ont-elles plus de mérite que Mboumba ? Quelle est la part de responsabilité de la mairie et des autres autorités de la commune pour règler ce problème.

Pendant ces temps qui courent l’électricité n’est plus un luxe mais une nécessité. Une localité ne peut espérer se développer ou attirer les partenaires en etant dans l’obscurité. Pourtant, la commune de Mboumba dispose d’un formidable potentiel en matière d’énergies renouvelables. Il suffit simplement d’une volonté politique locale et d’un partenariat avec l’Agence Sénégalaise d’électrification rurale (ASER) pour installer des panneaux solaires dans toute la commune.

Mamoudel BOCOUM Journaliste

Pub