Mayoro Faye quitte le PDS : «Karim Wade m’a trahi, je tourne la page»

171
Advertisement

Les investitures au sein de Wallu Sénégal ont créé des remous au PDS, tête de file de cette coalition de l’opposition. Elles ont provoqué les démissions de deux figures majeures du parti libéral : Cheikh Mbacké Doli et Mayoro Faye. Le premier est le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie à l’Assemblée nationale et le second, chargé de la communication et des Alliances électorales au PDS.

Selon Les Échos, qui donne l’information dans son édition de ce mardi, Mayoro Faye a rendu le tablier pour dénoncer sa position à la 19e place de la liste nationale de Wallu pour les législatives du 31 juillet prochain. Il assimile cela à une trahison dont l’unique responsable est le fils de Me Abdoulaye Wade.

Publicité

«Karim Wade m’a trahi, a-t-il confié à Les Échos. Je me suis battu pour lui, mais je n’ai récolté que de l’humiliation. Je ne vais plus l’accepter. Je tourne la page.»

Mais si Mayoro Faye a décidé de rompre les amarres avec son parti qu’il défend bec et ongles depuis dix ans dans l’opposition et de prendre ses distances avec Karim Wade, il se dit toujours prêt à servir l’ancien chef de l’État. «Me Wade reste mon père. Je lui serai toujours dévoué», assure-t-il dans les colonnes de Les Échos.

Cheikh Mbacké Doli, lui, ne goûte pas de n’avoir pas été désigné tête de liste de Wallu au niveau du département de Mbacké. Le président du groupe Liberté et Démocratie est investi sur la liste nationale alors qu’il était le chef de file départemental du PDS lors des législatives de 2017.

Pub