Matam – Mariame Ly quitte le mouvement “Pelital” et rejoint Abdoul Doudou Ly de l’APR

0
279
Advertisement

Je sors de mon silence, même si le silence exprime déjà quelque chose. Ne pas parler, c’est parler! Mais, le moment est venu de parler, de sortir de mon silence et de parler de la politique, de mes engagements…
Silence et patience ont toujours été mes armes.

Je m’exprime d’abord, en tant que Mme Kane, née Marieme LY. Ensuite, en qualité de conseillère municipale de la commune de Bokidiawe du Mouvement Pellital.

Publicité

Je sais qu’il y a parmi vous, certains qui sont au courant de mon départ du mouvement Pellital. Ce mouvement auquel j’ai tout donné : ma conviction, mon engagement, ma détermination, ma disponibilité, ma sueur… Ce qui m’a vallu le titre la deuxième conseillère du mouvement.
J’étais aussi la secrétaire générale du mouvement. Ma présence à toutes les réunions est incontestable. J’ai rédigé les PV (procès verbaux de daade Mayo jusqu’à la profondeur du Dieri).

Pendant les six ans (6) passés à la commune, en tant que conseillère, j’ai toujours répondu à toutes les convocations qui me sont parvenues. Je saisi ainsi l’occasion pour féliciter la compétence du Maire Kalidou Diedii WAGUE, un homme de volonté et d’engagement pour le bon devenir de la commune.
Certes, on ne peut pas satisfaire tout le monde. Aucune œuvre humaine n’est parfaite, mais il convient de souligner et de saluer au passage sa contribution positive dans la commune. Il fait tout pour mieux satisfaire les besoins repérés dans chaque villages ou hameaux…
Je parle en connaissance de cause. J’entends aussi des remerciements sur sa personne et sur le volet social qu’il a initié. Je ne passerai pas sans le remercier de son soutien au mouvement Pellital lors des élections passées. Je l’ai su tardivement !
Toutefois, je condamne l’attitude des conseillers qui n’ont jamais répondu aux réunions municipales, ces soit-disant élus locaux.
J’exhorte, en même temps, l’implication des femmes et des jeunes, surtout leur investiture au poste clé de la commune.

Des potentialités ne manquent pas dans notre localité et elles peuvent contribuer au développement de notre zone. De nombreux acteurs politiques s’y activent pleinement. Force est de reconnaître que, de par ces actions, sa modestie et son humilité, Mr Abdoul Doudou LY reste un leader hors pair.
C’est pourquoi, après de mûres réflexions, j’ai donc décidé d’accompagner politiquement Monsieur ABDOUL Doudou LY DG de l’ARTP. Mr LY est homme dont les faits et les actes ne sont plus à prouver, car ils sont visibles et tangibles dans toute la commune. C’est un homme qui a fait du social son quotidien. Longtemps surnommé Mr le Ministre sans salaire.

Je ne terminerai pas sans saluer le courage de mon ami et frère Bocar Sakho dît Bobo GUENDI, avec qui j’ai longuement cheminé dans ce mouvement qu’on a forgé et auquel on a tout donné et tout fait avec notre expérience politique pour qu’il aille de l’avant. Mais, malheureusement, force est de dire à certains qu’on peut tromper le peuple pendant une partie du temps mais pas tout le temps ! La politique, c’est aussi des valeurs et de l’engagement.
J’invite donc les jeunes qui se lancent dans l’arène politique à ne pas trop miser leurs forces, leurs énergies sur certains leaders sans vergogne et qui ont comme jeu favori l’art de vous utiliser à leurs propres fins et vous ne serez que des roues de secours.

Alhamdoulillah, personnellement, je remercie le Seigneur, mon mari et l’ensemble de mes amis et sympathisants qui m’ont donné le courage et ont su me sortir des illusions, des déceptions jusque là engendrées par la politique.

Marieme LY,
Conseillère municipale de la commune de Bokidiawe

Pub