Matam : Le mouvement « PELLITAL » de Elimane Fall remobilise ses troupes pour la victoire de BBY aux élections législatives

119
Advertisement

En prélude des prochaines élections législatives, le Mouvement PELLITAL dirigée par Elimane Abdoul Fall a tenu une assemblée générale au Fouta afin remobiliser ses troupes. Le jeune leader de la Commune de Bokidiawé entend descendre sur le terrain et travailler pour le triomphe de la Coalition Benno Book Yakaar au soir du 31 juillet 2022. Le mouvement PELLITAL est plus que jamais déterminé aux côtés de l’honorable député Farba Ngom pour assurer une majorité absolue à l’assemblée nationale

Voici l’intégralité de la déclaration de presse

Publicité

Si l’élection est le thermomètre qui permet de mesurer l’effectivité des Démocraties modernes, la place de leader et d’exemple de ce beau Pays dans le concert des Nations, surtout africaines, en termes de vitalité de la Démocratie n’est plus à démontrer. Nous en voulons pour preuve les alternances paisibles de ces dernières décennies. Et 2022 est une année repère. Trois élections (Locales, Législatives et HCCT) se tiennent en moins de 365 jours calendaires.

La première a ouvert le bal en Janvier et s’est tenue dans d’excellentes conditions et la transition a été des plus douces. Dans un peu moins d’un mois se tiendra la seconde. Les Législatives sont aussi vieilles que l’histoire politique Sénégalaise. Nous verrons naitre la quatorzième législature. Plus d’une soixantaine d’années d’existence ininterrompue. L’Assemblée nationale sénégalaise est l’une des institutions les plus dynamiques que le Pays ait pu porter. Elle a résisté au Temps et aux Hommes et rien ne viendra saccader sa continuité et sa longévité.

Le Mouvement PELLITAL, depuis sa naissance, bien que récente, a toujours pris ses responsabilités dans le cours de l’histoire politique du Sénégal et sur des questions qui touchent la société Sénégalaise en générale et celle du Fouta en particulier. Et il compte bien jouer sa partition lors des échéances prochaines. Conscient des fabuleuses réalisations du Chef de l’Etat, intimement convaincu de la nécessité de doter ce dernier des leviers politiques dont il aura besoin pour continuer sa mission au grand bénéfice du Peuple Sénégalais, le mouvement PELLITAL accompagnera la dynamique du Benno Bokk Yaakar pour une forte majorité à l’Assemblé nationale. L’alternative d’une cohabitation n’étant nullement envisageable. Une éventuelle majorité de Yéwi Askan Wi entraverait le fonctionnement du Parlement pendant au moins les deux années qu’il reste au Président pour terminer son mandat et ce, au grand détriment des Sénégalais.

L’opposition Sénégalaise a clairement montré ses limites. Elle s’est prise dans son propre piège et n’inspire, mieux, ne mérite aucune once de confiance des Sénégalais. Elle s’est adonnée à un jeu de dupe et s’en mord aujourd’hui les doigts. Dans leur propre camp, en voulant éliminer des « partenaires », ils ont usé de ruses et de subterfuges qui montrent au grand jour leurs véritables visages. Et les masques ont fini par tomber.

Que faut-il attendre d’un clan de manipulateurs et calculateurs politiques qui surfent sur la détresse des Sénégalais, faisant croire qu’ils se battent pour le Peuple alors que le « crypto personnel » teinte majestueusement chaque acte, chaque geste, chaque pas posé par leur soin. La forme n’étant que le reflet du fond, la Coalition Yewi Askan Wi a montré que sa profondeur est aussi lamentable que ce qui est sorti des manigances du « grand » Khalifa SALL et de ses acolytes. Ils se revendiquent l’incarnation par excellence de la probité morale, grands pourvoyeurs de leçons de transparence et d’équité alors qu’ils marchent sur leurs partenaires politiques juste pour un rang mieux placé sur la liste nationale.
Précipitation ou bêtise ? Qui sait ! Ils se sont montrés indignes des Sénégalais, n’étant même pas capables de remplir correctement une liste électorale. Et aujourd’hui ils veulent bruler ce Pays. Mais ils auraient dû savoir que le principe élémentaire selon lequel « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude », leur serait rigoureusement opposé par les Sénégalais.

Cependant nous comprenons aisément le soubassement de cette envie de pyromanie. Mais qu’il pleut ou qu’il neige, les responsabilités seront situées et les fauteurs de trouble répondront de leurs actes ignobles et répréhensibles. À vouloir éviter l’inévitable par des manipulations ridicules en prenant ce Pays que nous avons en partage en otage, un leader perdu par sa faiblesse joue au petit délinquant. Heureusement que la maturité des Sénégalais est bien au-dessus de ses espérances. Ce n’est plus ce Peuple qui se laisse facilement berné par des « sans vergogne » qui n’hésiteront devant rien pour la prise en compte de leurs intérêts égoïstes.
Ce Peuple a compris que la mort de ses fils lors des manifestations de ce clan n’entraine un seul sentiment d’émoi et de compassion chez eux. Ils préfèrent plutôt organiser des « Sabar » et créer des mélodies au rythme des casseroles. Au même moment, les Familles des victimes enterrent leurs enfants. Vouloir brandir la cherté de la vie et en faire l’objet de leurs sorties alors que la validation forcée de leur liste était leur unique préoccupation, n’est plus possible. C’est à se demander si c’est à partir du
23 Juin que la vie est devenue chère. Ils savent bel et bien que cette Covid n’a pas fini d’étaler son chapelet de conséquences sur l’économie mondiale et la guerre en Ukraine en a rajouté une couche. A l’échelle planétaire les Populations tirent la langue et le Sénégal n’est pas en reste. Heureusement que des plans de sortie de crise ne cessent de provenir de nos dirigeants, bien que la situation budgétaire soit intenable. Et le bout du tunnel est, nous l’espérons, dans un proche horizon.

Le Mouvement PELLITAL continuera de prêcher la bonne parole, d’être acteur de chaque épisode de la vie politique de cette grande Nation. À côté du grand bâtisseur, le leader incontestable du son fief, l’ambassadeur du Fouta au niveau national et international, la voix des laissés pour compte. Vous avez compris que nous voulons nommer l’Honorable Député Farga NGOM. Fierté ne saurait être plus grande que de s’accompagner d’un homme d’une telle dimension. Épris de justice sociale, d’équité et dont les actes parlent d’eux-mêmes. Elimane Abdoul FALL et ses compagnons de toujours ont choisi la clarté dans la démarche, la justesse dans les pas, et l’intérêt national pour permettre au Président de la République de continuer cet idéal qu’il voudrait voir ce Pays incarner. Dès lors que la victoire est assurée, l’un des principaux enjeux dans cette élection est le taux de participation. Le Fouta reste vigilant et ne laisse pas distraire face à cet objectif.

Avec PELLITAL, demain nous appartient !

Elimane Abdoul FALL

Pub