Massalikoul Jinaane: L’inévitable télescopage entre Wade et Macky Sall

0
161

L’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a annoncé sa présence à l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan prévue ce vendredi 27 septembre 2019. Confirmant sa présence sur les lieux, il va sans doute rencontrer son successeur, Macky Sall. L’interrogation, c’est de savoir s’ils vont se donner des accolades ou s’ils vont s’ignorer ?

Le Témoin s’est promené autour de la mosquée pour recueillir l’avis des fidèles mourides par à la présence des deux chefs d’Etat, annoncée.

Poursuite des hostilités ou réconciliation entre Me Wade et son ancien numéro 2 du parti et actuel chef de l’Etat ? Ce sera aujourd’hui ou jamais. Depuis l’incarcération de Karim Wade, fils de l’ancien président, qui a séjourné en prison pendant presque trois ans avant de bénéficier d’une sortie de prison négociée qui lui a permis de s’exiler à Doha où il déroule ses cartes — ce qui a été qualifié par certains de « deal inter- national » — depuis cette affaire, donc, Me Wade n’a plus voulu voir, même en peinture, l’actuel président. Entre eux, c’est la guerre totale.

L’ancien président combat par tous les moyens son successeur. Lequel, en position de force, use et abuse de la puissance de l’appareil d’Etat, et notamment de la Justice pour le contrer. Ainsi, à la dernière élection présidentielle, celui qui devait être le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds), Karim Wade, a vu sa candidature invalidée par le Conseil constitutionnel. Me Wade, qui ne voulait sans doute pas de cette épreuve de force que lui a imposée son successeur, a été contraint de reprendre le combat. Ce alors même qu’il aspirait à une retraite méritée. Mais seules les montagnes ne se rencontrent pas. En effet, le Khalife général des Mou- rides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké souhaiterait voir les deux hommes réconciliés. Quelques Mourides interpellés donnent leur avis.

Des mourides pour une réconciliation entre les deux…

Assis sur l’allée se trouvant derrière la mosquée Massalikoul Djinane, chapelet en main, Ibrahima Mboup psalmodie des versets du Saint Coran. Il est tout comblé de voir cette mosquée dont les deux tours titillent le ciel. « Personne ne pourra remercier assez Abdoulaye Wade. Serigne Touba le fera à notre place. Wade a permis que notre rêve se réalise. Cette mosquée est son œuvre, c’est ce que je peux dire. Aujourd’hui, le président Macky Sall, qui lui a fait trop de mal, devrait lui demander pardon. Je comprends le vieux lorsqu’il refuse de pardonner à Macky qui a emprisonné son fils sur des accusations fallacieuses tout en usant d’artifices pour l’empêcher d’être candidat à la dernière élection présidentielle. Nous demandons juste à Me Wade d’accepter le « ndiguel » du Khalife. Car, même le prophète Mouhammad (Psl) avait pardonné à ses pires ennemis. On espère qu’il y aura réconciliation demain (Ndlr : aujourd’hui) », souhaite le talibé mouride sur les colonnes du journal “Le Témoin”.

A côté de lui, une dame habillée en mode « Yaye Fall » estime que l’inauguration ne devrait pas être entachée par des pro- blèmes politiques. « Nous voulons une inauguration au top. Pour leurs histoires de politique, vraiment que cela reste en dehors de la mosquée. Ce n’est pas un lieu pour ces choses. Mais, à mon avis, Wade a toujours eu raison sur Macky Sall qui ne lui a pas rendu la monnaie de sa pièce. Tout ce qu’il a c’est grâce à Wade », lâche la dame. Matar Mbacké, tout en sirotant son café Touba, soutient que la seule solution pour une réconciliation entre les deux hommes, serait que Macky laisse Karim revenir. « Tout le pro- blème c’est Macky Sall. Wade ne de- mande qu’une chose, que son fils soit libre de toute poursuite et qu’il jouisse de tous les droits pour participer aux élections qui se tiendront dans le pays. Macky n’est pas prêt à ça », indique le jeune Mbacké Mbacké.

Donc, le problème c’est Macky ! Mais une chose reste sûre, malgré les souhaits de quelques Mourides, qui ne veulent pas que l’inauguration de la mosquée soit entachée par des querelles poli- ticiennes, il est fort à parier que la politique s’invitera à Massalikul Djinane ce vendredi. Déjà, des bruits sont distillés que Wade pourrait quitter les lieux avec les habits de héros. Surtout après la déferlante qui l’a accueilli et raccompagné avant hier à Keur Serigne Touba de Colobane lors de sa ziarra au Khalife Général…

Facebook Comments