Maroc : conditions de travail difficiles, plus de 300 médecins rendent leur démission

0
113

Plus de 300 médecins de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont rendu jeudi leurs lettres de démission en signe de protestation contre ce qu’ils appellent « la détérioration du système de santé dans la région et l’absence de bonnes conditions de travail dans les hôpitaux publics ».

Selon une pétition adressée au directeur de la Santé dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, « cette décision a été prise à cause des conditions catastrophiques que connaît le secteur de la santé, ce qui ne répond pas aux conditions scientifiques en vigueur au niveau international ».

« Le secteur de la santé n’est pas à la hauteur des aspirations et des attentes des citoyens pour garantir leur droit au traitement en tant que droit constitutionnel en plus de l’absence de dialogue social de la part des fonctionnaires », ont affirmé les médecins.

Les médecins ont participé à plusieurs manifestations pour protester contre leurs conditions de travail et réclamer des améliorations du système de santé et une augmentation des salaires.

Ils accusent le gouvernement de ne pas respecter leurs droits et lui reproche ce qu’ils appellent l’échec du secteur de la santé.

Cette décision intervient au moment où les étudiants en médecine protestent contre les accords du ministère de la Santé avec les écoles de médecine privées.

En octobre 2018, environ 130 médecins ont quitté le secteur de la santé dans la région de Casablanca-Settat, 40 médecins ont démissionné dans la région de l’Oriental et 30 médecins dans la province d’Ouarzazate.

Facebook Comments